Dimanche 8 décembre 2019

L’affaire Dreyer

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2005 - 164 mots

Trois ans après son ouvrage Le Marché de l’art s’écroule demain à 18 h 30, dans lequel il décryptait avec précision les mécanismes du marché, le journaliste du Monde Harry Bellet aborde le genre difficile du polar.

Mieux vaut dire « polart » puisque l’intrigue de L’Affaire Dreyer se déroule dans le milieu de l’art. Le meurtre du marchand d’art Michael Dreyer conduit le détective Sam Adams de New York à Vence en passant par Bâle sur les pistes d’un collectionneur criminel. Habilement mené, le canevas est « librement inspiré d’un fait divers authentique », toute ressemblance avec des personnages existants n’étant pas fortuite. Tout le plaisir pour les familiers du marché sera de deviner les noms qui se cachent derrière Dreyer ou le spécialiste en art contemporain de Christie’s, Philipp O’Mallow… Le plus dur à identifier est l’impitoyable milliardaire collectionneur Thibodeaux. Est-ce un mix de Pinault, Arnault et Saatchi mâtiné d’une bonne dose de psychopathie ? À vous de juger.

Harry Bellet, L’Affaire Dreyer, Nil Éditions, 2004, 265 pages, 18 euros, ISBN 2-84111-279-9

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°207 du 21 janvier 2005, avec le titre suivant : L’affaire Dreyer

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque