La sculpture de Philippe Hiquily

L'ŒIL

Le 21 août 2008

Un éternel cigare au coin des lèvres, l’homme est face à son établi, penché sur une tôle qu’il malmène à coups de maillet. Cet homme c’est Philippe Hiquily, sculpteur français plus secret que ses contemporains César, Arman, Tinguely et Niki de Saint Phalle.

Selon sa méthode, surnommée « le métal direct », il travaille le fer, l’aluminium ou le laiton, qu’il découpe, soude puis patine.
De ce travail de forgeron naissent les plus sensuelles créatures : des êtres étranges aux allures anthropomorphes, mi-femmes mi-plantes inconnues. Ce DVD présente une série de témoignages ainsi qu’un passionnant entretien avec Philippe Hiquily qui réhabilite le génie de cet artisan du corps féminin.

Alain et Didier Gicquel, Philippe Hiquily, L’éloge de l’érotisme en sculpture, DVD, durée d’environ 84 min.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°605 du 1 septembre 2008, avec le titre suivant : La sculpture de Philippe Hiquily

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque