Lundi 17 décembre 2018

La quintessence de l’Empire

Par Isabelle Manca · L'ŒIL

Le 21 novembre 2016 - 111 mots

Arts décoratifs - C’est l’un des secrets les mieux gardés du Paris napoléonien.

L’hôtel de Beauharnais renferme en effet le décor le plus spectaculaire du Concordat et de l’Empire, conservé dans la capitale. Aménagé par l’impératrice Joséphine et son fils, Eugène, ce chantier a mobilisé les meilleurs artistes et artisans de l’époque. Pied-à-terre de luxe du roi de Prusse avant de devenir la résidence de l’ambassadeur d’Allemagne en France, ce lieu d’exception est hélas fermé au public. Cette première monographie constitue donc une occasion rare de pénétrer dans cette œuvre d’art totale. Ouvrage somptueux, il remplit toutes les figures imposées du beau livre, à commencer par ses superbes photographies pleine page.

A lire

Jörg Ebeling et Ulrich Leben, Le Style Empire. L’hôtel de Beauharnais à Paris, Flammarion, 348 p., 125 €

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°696 du 1 décembre 2016, avec le titre suivant : La quintessence de l’Empire

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque