Lundi 10 décembre 2018

La nuit en lumière

Le Journal des Arts

Le 18 juillet 2007 - 126 mots

Spécialiste de philosophie du XVIIIe siècle, de philosophie de l’art et d’esthétique, Baldine Saint-Girons propose au lecteur une autre histoire de la peinture à partir du thème de la nuit. Selon l’auteure, l’obscurité est féconde en ce qu’elle renverse les conditions d’exercice de la vision, et abolit la « figurativité » et la perspective. Partant d’une introduction qui énonce des axiomes formant un socle théorique, des chapitres classés par technique déroulent un texte abondant. Cet essai est étayé par des citations philosophiques, littéraires ou poétiques pour comprendre, en se fondant sur des exemples puisés dans l’histoire de l’art, le rôle essentiel de la nuit dans la création.

Les Marges de la nuit, Baldine Saint-Girons, Les Éditions de l’Amateur, Paris, 2006, 176 pages, 45 euros, ISBN 2-85917-448-6

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°253 du 16 février 2007, avec le titre suivant : La nuit en lumière

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque