Samedi 16 novembre 2019

À la mode médiévale

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 décembre 2005 - 140 mots

Ivoires, orfèvrerie, enluminures, émaux, tapisseries ou vitraux : les éditions Actes Sud dressent un panorama (non limitatif) des arts décoratifs du Moyen Âge, du Ve au XVe siècle.

En évoquant les centres de production, les collectionneurs et artistes connus (comme les frères Limbourg) ou anonymes, l’auteur, Liana Castelfranchi Végas, professeure à l’université de Milan, démontre la parenté de style entre ces différents arts et souligne leur rôle historique majeur. Elle fait référence à des exemples célèbres comme les vitraux de Saint-Denis, le livre d’heures du duc de Berry, conservé à Chantilly, ou la Pala d’or de Saint Marc de Venise, mais aussi à des œuvres moins connues telle la situle d’ivoire d’Aix-la-Chapelle ou la croix du Roi des Confesseurs, conservée au Metropolitan Museum of Art à New York.

Liana Castelfranchi Végas, Trésors du Moyen Âge, éd. Actes Sud, Arles, 2005, 228 p., 69 euros, ISBN 2-7433-0552-5.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°227 du 16 décembre 2005, avec le titre suivant : À la mode médiévale

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque