Samedi 14 décembre 2019

Livre

La fille au Leica

Par Marie Zawisza · L'ŒIL

Le 20 décembre 2018 - 150 mots

PARIS

Sur la première page, une photographie. Celle d’un merveilleux éclat de rire qui met à nu les dents de deux miliciens amoureux pendant la guerre d’Espagne.

Puis une autre, prise d’un point de vue légèrement décalé. Les mots d’Helena Janeczek, brûlants et doux, traduits de l’italien, tentent de redonner vie à ces moments extraits du cours d’un temps qui se remet à couler sous sa plume. Le ton est donné. Les auteurs des clichés de la guerre civile qu’elle raconte s’appellent Robert Capa et Gerda Taro, sa compagne. En 1937, Gerda est tuée, à 26 ans. Les trois chapitres de ce roman constituent les points de vue de trois témoins qui ont partagé la vie et les passions de la jeune femme. À travers leurs regards entrelacés, cette « fille au Leica » oubliée par l’histoire tente de reprendre vie. Ce livre envoûtant a remporté le prix Strega – le Goncourt italien.

Helena Janeczek,
La Fille au Leica,
Traduit de l’italien, Actes Sud, 384 p., 22,80 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°719 du 1 janvier 2019, avec le titre suivant : La Fille au Leica

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque