Samedi 19 septembre 2020

L’« Étude de la plante » ou le manuel de l’Art nouveau

Par Jean-Luc Toula-Breysse · Le Journal des Arts

Le 30 août 2016 - 125 mots

Pour ceux qui ne peuvent pas payer environ 500 euros pour acquérir une édition originale (1903) de l’Étude de la plante du décorateur et critique d’art Maurice Pillard-Verneuil (1869-1942), les éditions Bibliomane ont publié une version en fac-similé pour un coût dix fois moindre.

 L’ouvrage, destiné aux décorateurs et designers – selon le terme employé aujourd’hui – de l’Art nouveau se présente comme un véritable manuel pratique et théorique pour interpréter (selon l’auteur) la forme des plantes et les reproduire sous la forme d’ornements en s’adaptant au support (céramique, papier peint, vitrail…).  Outre les secrets de fabrication de l’époque, l’intérêt de l’ouvrage réside dans les multiples planches de plantes et plus encore dans le texte délicieusement suranné. Pillard-Verneuil aime en effet édicter des règles et catégoriser les choses.

Étude de la plante, son application aux industries d’art

Maurice Pillard-Verneuil, fac-similé de l’édition originale de 1903 publié par les éditions Bibliomane, 325 pages, 379 illustrations, 54,90 €.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°462 du 2 septembre 2016, avec le titre suivant : L’« Étude de la plante » ou le manuel de l’Art nouveau

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque