Jeudi 13 décembre 2018

Soirée Thema

Klee coloriste inclassable

Le Journal des Arts

Le 10 juin 2005 - 394 mots

« En ce monde, nul peut me saisir, car je réside aussi bien chez les morts que ceux qui ne sont pas encore nés. » En hommage à Paul Klee, l’un des artistes les plus singuliers de la première moitié du XXe siècle, Berne, sa ville natale, lui dédie un musée. Conçu par l’architecte italien Renzo Piano, le Centre Paul-Klee ouvre ses portes le 20 juin. Il abrite quelque 4 000 œuvres, soit près de la moitié de la colossale production du peintre. À la veille de l’inauguration, Arte consacre sa soirée du 17 juin à Paul Klee. À partir de 22 h 15, trois documentaires proposeront un parcours à la fois pictural, musical et littéraire sur les pas de l’artiste qui aimait à déclarer : « Ce que nous voyons n’est qu’apparence, l’art ne reproduit pas le visible mais le rend visible. » Diffusé en introduction, « Des balbutiements à l’accomplissement, Paul Klee et Berne » retrace les années de vie dans la capitale fédérale, celles de sa jeunesse puis celles de sa fuite devant l’Allemagne nazie qui qualifiait son art de « dégénéré ». En deuxième partie de soirée, Michael Gaumnitz, réalisateur de « Klee, le silence de l’ange », nous offre une promenade chronologique dans l’univers coloré de Paul Klee. « La couleur me possède. La couleur et moi sommes un, je suis peintre », s’exclamera le peintre en contemplant Devant les portes du Kairouan, l’ultime acquarelle réalisée lors de son voyage en Tunisie en 1914.
Tout comme ses contemporains et amis Robert Delaunay et Vassili Kandinsky, Klee révolutionne la notion classique de composition et l’usage de la couleur qu’il travaille en aplats, jouant sur les contrastes et les clairs-obscurs. De ses découvertes chromatiques, Delaunay dira : « La couleur elle-même est le sujet. » La soirée s’achève avec « Paul Klee et le Bauhaus » où sont retracées, sur les lieux mêmes et en compagnie de son petit-fils Alexandre, les dix années d’enseignement et de création à Weimar puis à Dessau. Une soirée à l’image l’œuvre de Klee, riche en couleurs, en mouvements et en musique...

Soirée Thema « Paul Klee »

Vendredi 17 juin de 22 h 15 à 0 h 25, Arte. Un DVD consacré à Paul Klee, Le Silence de l’ange, de Michael Gaumnitz, ainsi qu’une présentation de 150 œuvres de l’artiste, paraît chez Arte Vidéo le 21 juin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°217 du 10 juin 2005, avec le titre suivant : Klee coloriste inclassable

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque