Mercredi 19 décembre 2018

José Alvarez, « Philippe Pasqua »

Philippe Pasqua, le talent facile

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 22 janvier 2013 - 127 mots

MONOGRAPHIE - Pierre Restany disait de lui en 1999 qu’il avait su « se plier à ce rythme fondamental de la vie », y voyant « le signe d’un talent précoce ».

Du talent, Philippe Pasqua (né en 1965) en avait assurément. Ses « Vaudous » de la fin des années 1990 frôlent l’excellence. Puis, le sujet a pris le dessus sur la peinture (la transformation d’un transexuel), et le peintre sur le sujet (les voitures de sport). Et la générosité du départ de se muer en mégalomanie. Désormais, le peintre agace. Cette belle monographie signée José Alvarez (auteur et éditeur) lui rend tout de même grâce, au peintre et à son talent que d’aucuns disent gâché.

José Alvarez, Philippe Pasqua, 340 p., 300 ill., 69 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°654 du 1 février 2013, avec le titre suivant : José Alvarez, « Philippe Pasqua »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque