Dimanche 8 décembre 2019

Jérôme Delaplanche, « Noël-Nicolas Coypel »

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 2004 - 107 mots

Fils de Noël Coypel et frère cadet d’Antoine, Noël-Nicolas Coypel (1690-1734) tient une place importante dans l’émergence du style rocaille. L’Enlèvement d’Europe (1727) du Musée d’art de Philadelphie  reste l’un des fleurons de ce style sensuel et raffiné. L’artiste demeurait néanmoins mal connu, probablement en raison de sa disparition prématurée et de la rareté de ses œuvres localisées. Une lacune que viennent de réparer les éditions Arthena à travers un ouvrage reconsidérant la place de l’artiste dans la peinture française du XVIIIe siècle.  Abondamment illustré, le livre analyse l’œuvre de Noël-Nicolas Coypel avant d’en faire l’inventaire.

Jérôme Delaplanche, Noël-Nicolas Coypel, éd. Arthena, 2004, 168 p., 60 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°197 du 8 juillet 2004, avec le titre suivant : Jérôme Delaplanche, « Noël-Nicolas Coypel »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque