Jack Lang, Les Batailles du Grand Louvre

Une histoire superflue du Grand Louvre

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 17 décembre 2010 - 189 mots

RÉCIT. Ce ne sera pas le chef-d’œuvre littéraire de Jack Lang. Sous le prétexte de raconter les batailles qu’il fallut livrer pour mener à bien le Grand Louvre (transfert du ministère des Finances, polémique sur la pyramide…), l’ancien ministre de la Culture délivre une plaidoirie pour sa propre action.

Un bon tiers du livre est même consacré aux récents développements, comme si Jack Lang voulait aussi engranger les bénéfices du succès actuel du Louvre.
S’il révèle peu d’informations inédites, bon prince, le flamboyant ministre de François Mitterrand énumère consciencieusement les protagonistes. Et malgré la courtoisie de façade, on lit en creux ceux qu’il ne porte pas dans son cœur.
Écrit trop rapidement ou à plusieurs mains, le texte présente de nombreuses redites. Jack Lang n’avait pas vraiment besoin de ce livre pour prouver sa compétence largement reconnue de tous. Mais pour ceux qui ne connaissent rien au sujet et qui s’y intéressent, c’est un bon résumé de l’histoire du Louvre avec quelques anecdotes, telles le Yalta d’Arcachon, lorsque les conservateurs ont finalement décidé de soutenir le projet.

Jack Lang, Les Batailles du Grand Louvre, RMN, 264 p., 15 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°631 du 1 janvier 2011, avec le titre suivant : Jack Lang, <em>Les Batailles du Grand Louvre</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque