Dimanche 25 octobre 2020

Ils voient des nains partout

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 mai 2001 - 155 mots

Commissaires de l’exposition « 2000 nains à Bagatelles », David Lavergne et Laurent Le Bon (respectivement conservateur du patrimoine pour l’archéologie en Provence-Alpes-Côte d’Azur et conservateur au Musée national d’art moderne) signent avec Des nains des sculptures (éditions Flammarion, 168 p., 175 F) la fin de leur grand œuvre sur le petit peuple des nains de jardin.

Récit détaillé du parcours de la figure du nain, des divinités antiques au tabouret dessiné par Starck, en passant par les cours de la Renaissance, l’ouvrage est aussi un recueil photographique de ce qui se fait de mieux dans le genre, à l’exemple du « nain superman » à suspendre dans les arbres ! Évidemment, aussi plaisant que son sujet, le livre se veut également un « plaidoyer modeste non pour une transversalité interdisciplinaire, mirage technocratique de bon aloi dangereux mais pour un retour à une qualité de l’historien d’art : permettre les rencontres et les perspectives ».

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°128 du 25 mai 2001, avec le titre suivant : Ils voient des nains partout

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque