Emission

Home sweet home

Par Daphné Bétard · Le Journal des Arts

Le 23 octobre 2007

Lancée en début d’année (lire le JdA n° 184, 9 janvier 2004), « Exhibition », l’une des rares émissions télévisuelles consacrées à l’art contemporain, propose un nouvel épisode sur le thème de la maison...
Les premières images, tirées du JT, montrent des demeures dévastées par les récentes inondations qui ont eu lieu en France. « Le choc est grand tant la maison symbolise la mémoire d’une vie », témoigne un habitant victime des intempéries. Lieu de mémoire, la maison est aussi perçue comme un endroit particulièrement angoissant, en témoigne la bande-annonce de Psychose, d’Alfred Hitchcock, où le réalisateur se met en scène pour présenter en détail la demeure dans laquelle fut commis un crime atroce. Non moins inquiétant, Tango (1981), réalisé par Zbig Rybczynski, s’apparente à une chorégraphie faisant intervenir différents individus (une mère et son bébé, un cambrioleur, une femme de ménage, un enfant qui entre par la fenêtre pour récupérer son ballon, un couple prêt à faire l’amour…) qui traversent la même pièce d’une maison sans jamais se rencontrer. Une saynète vertigineuse qui renvoie au travail d’Alain Platel. Ce dernier raconte la vie quotidienne de deux familles voisines dans un spectacle qui mêle la danse, le théâtre, la comédie musicale, le rire et les larmes. Puis c’est au tour de Santiago Cirugeda Parejo de proposer sa conception de l’habitat idéal à Séville. L’architecte déplore le système actuel « qui impose à la ville d’être uniforme, lisse et pratique pour mieux satisfaire le tourisme, au détriment de solutions sociales adaptées à chacun, et au risque de voir disparaître la culture de la rue ». De leur côté, Christophe Berdaguer et Marie Péjus envisagent la destruction progressive de l’habitat avec les Maisons qui meurent, tandis que Rachel Whiteread (qui a obtenu le Turner Prize en 1993) a réalisé une œuvre éphémère, House, à partir du moulage d’une demeure victorienne promise à la destruction. L’émission donne aussi à voir Splitting (1974), la célèbre performance de Gordon Matta-Clark où cours de laquelle il découpa une maison dans le sens de la hauteur. Autant de visions surprenantes et décalées d’un lieu qui nous est pourtant si familier...

Exhibition sur le thème de « La Maison » (43 min, 2003), diffusés le mardi 13 avril (dans la nuit de mardi à mercredi), à 0 h 30, sur Arte.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°190 du 2 avril 2004, avec le titre suivant : Home sweet home

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque