Dimanche 17 novembre 2019

Toute l’Amérique de Crewdson

Gregory Crewdson, La Martinière

Photographie.

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 22 novembre 2013 - 174 mots

Le photographe américain, né en 1962 à Brooklyn, est gâté. Pour Noël, les éditions de La Martinière lui ont édité l’une des plus belles monographies sous coffret de cette fin d’année.

Gregory Crewdson reprend chacune des 165 images des séries de ce maître du suspense et de « l’inquiétante étrangeté ». La qualité d’impression est irréprochable, et les reproductions à l’italienne sur une page sont confortables. Deux essais, dont (s’il ne faut en lire qu’un) celui de Melissa Harris, rédactrice en chef d’Aperture, analysent le travail de cet auteur qui a digéré les Amériques d’Edward Hopper, du David Lynch de Twin Peaks et de Paul Auster. En prime, neuf nouvelles inédites de Jonathan Lethem servent de générique à chacune des séries de l’artiste. Parmi ces dernières, si l’on retrouve avec plaisir les icônes du photographe – une voiture arrêtée au milieu d’une rue déserte, la porte du conducteur ouverte –, d’autres travaux sont plus surprenants : comme Fireflies, série dans laquelle l’artiste a photographié les lucioles.

Gregory Crewdson, La Martinière,

400 p., 130 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°663 du 1 décembre 2013, avec le titre suivant : Gregory Crewdson, <em>La Martinière</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque