Gottfried Salzmann aquarelliste urbain

Par Julien Tribut · L'ŒIL

Le 1 décembre 2006

Les artistes contemporains délaissent l’aquarelle, souvent associée à de mièvres vues de paysages. L’artiste autrichien Gottfried Salzmann (né en 1943) réhabilite la technique en la mettant au service de vues urbaines. De la ville, il retient surtout les juxtapositions géométriques des bâtiments, au détriment d’une humanité absente.
Mais, pareillement aux images floutées de Philippe Cognée, celles de Salzmann n’ont rien des précisions topographiques d’antan. Un voile nostalgique les recouvre, tandis que coulures et salissures ajoutent un effet de réel. Ses œuvres sont régulièrement à la galerie Arcturus à Saint-Germain-des-Prés.

P. Bonafoux, N. Schaffer, K Schroeder, Gottfried Salzmann, monographie, Thalia Édition, 192 p., 47 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°586 du 1 décembre 2006, avec le titre suivant : Gottfried Salzmann aquarelliste urbain

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque