Samedi 29 février 2020

Giotto à la loupe

Par Lucien Rieul · L'ŒIL

Le 21 février 2016 - 158 mots

Fresques - Saint François d’Assise est l’une des figures les plus vénérées du culte catholique – c’est de lui que l’actuel pape tire son nom de règne.

Fondateur de l’ordre des franciscains, porteur d’un idéal de paix et de renoncement, le Poverello divise pourtant sa propre communauté entre interprètes modérés ou radicaux de sa doctrine. Plus d’un demi-siècle après sa canonisation, l’Église fait appel au maître florentin Giotto pour peindre dans la basilique d’Assise une fresque monumentale (environ 174 m²). Michel Feuillet analyse dans cet ouvrage le sens et la composition des épisodes à travers lesquels le peintre livre une vision intime de la vie du saint, tout en respectant les contraintes de ses commanditaires. L’auteur n’en est pas à son coup d’essai : après quatre livres sur François d’Assise et de nombreux autres dédiés à l’art italien, ce spécialiste explore chaque scène en détail pour révéler la spiritualité et la finesse psychologique du précurseur de la Renaissance.

Nicole Brugier, Les Laques de Coromandel, Bibliothèque des arts, 224 p., 69 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°688 du 1 mars 2016, avec le titre suivant : Giotto à la loupe

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque