Vendredi 22 février 2019

L’architecture belge à la recherche d’un sens

Gert Bekaert, L’architecture contemporaine en Belgique

Un ouvrage précieux car précis

Le Journal des Arts

Le 1 mars 1996 - 305 mots

Gert Bekaert, professeur à l’université flamande de Louvain et à l’université technique de Eindhoven, trace un bilan contrasté de l’architecture contemporaine en Belgique. Dotée d’une magnifique illustration, cette étude nous conduit, décennie après décennie, du classicisme moderne de l’après-guerre à la \"redécouverte de l’architecture\" au début des années quatre-vingt-dix.

Faire de l’actualité une histoire cohérente demeure un défi. Gert Bekaert en a pris la mesure. Son ouvrage, conçu comme une suite de monographies articulées selon des thématiques elles-mêmes réglées décennie par décennie, retrace une évolution dont on regrettera ici telle présence surprenante, là telle absence inexcusable. L’inverse était impossible. Chaque architecte présenté fait l’objet d’un exposé concis, qui met en évidence les grandes lignes de son évolution à l’intérieur des problématiques choisies. À ce titre, l’ouvrage constituera une référence précieuse car précise. L’enjeu n’est toutefois pas dans une improbable exhaustivité, mais dans les pistes tracées.

Le "façadisme"
L’histoire ainsi retracée, depuis les grands ensembles nourris d’une mythologie moderniste et fonctionnaliste des années 50-60 aux explorations spatiales les plus récentes, en passant par les hésitations des années 70 et par le postmodernisme contrit des années 80, est celle de la société dans sa globalité, et l’auteur a réussi le pari d’exprimer l’évolution de la pensée architecturale depuis 1945.

Le propos de Gert Bekaert se veut positif. Pour l’auteur, "l’histoire de la construction en Belgique depuis 1945 apparaît […] comme une lente et progressive redécouverte de l’architecture en tant qu’aventure spirituelle". On déplorera néanmoins que l’auteur laisse dans l’ombre des questions aussi essentielles que le "façadisme", qui pourrait quelque peu ternir ce constat euphorique pour nos années 90. Les puristes objecteront qu’il ne s’agit pas là d’architecture. Certes, mais hélas, on y vit et on le voit.

Gert Bekaert, L’architecture contemporaine en Belgique, Bruxelles, Racines, 224 p., 200 illustrations, 2 295 FB. Existe en néerlandais et en anglais.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°23 du 1 mars 1996, avec le titre suivant : Gert Bekaert, <em>L’architecture contemporaine en Belgique</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque