Vendredi 28 février 2020

Gérard Degeorge, La Grande Mosquée des Omeyyades, Damas

L’histoire ambitieuse de la Grande Mosquée de Damas

L'ŒIL

Le 16 novembre 2010 - 185 mots

BEAU LIVRE. Le sujet avait déjà été traité et le projet de retracer l’histoire politique et esthétique de la Grande Mosquée des Omeyyades à Damas était ambitieux.

Mais, travail passionné d’un seul homme, avec ce que cela implique d’excès (les formules superlatives) et de forces, l’ouvrage de l’architecte Gérard Degeorge a un fil conducteur. Sa mission est d’asseoir la reconnaissance d’une mosquée considérée, jusqu’au début du xxe siècle, comme une église par les chrétiens fanatiques et certains Occidentaux. L’histoire de cet édifice est en effet inscrite dans celle du christianisme. Après la victoire des musulmans sur les Byzantins à Damas, le calife al-Walid (705-715) fait le geste symbolique de détruire l’église Saint-Jean-Baptiste pour y dresser la Grande Mosquée. Inspiré des basiliques syriennes, son plan servira plus tard les thèses l’assimilant à une église. À côté de cette intéressante historiographie des écrits arabes et occidentaux, les photographies de l’auteur, de qualité inégale, reproduisent tous les détails de rares mosaïques à motifs figurés du monde musulman, probablement réalisées par des ouvriers byzantins.

Gérard Degeorge, La Grande Mosquée des Omeyyades, Damas,
Actes Sud, 272 p., 170 ill., 69 euros.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°630 du 1 décembre 2010, avec le titre suivant : Gérard Degeorge, <em>La Grande Mosquée des Omeyyades, Damas</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque