Géologie et peinture

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 1998

Peintre, sculpteur, graveur, cinéaste, géologue, le Danois Per Kirkeby trouve encore le temps d’écrire sur ses différentes activités.

“Je suis un écrivain ad hoc, comme dit le Frère. C’est-à-dire que j’écris quand l’occasion s’en présente. Mais cela ne signifie pas pour autant que mon écriture soit déterminée par les occasions.” Bravura rassemble des textes publiés entre 1978 et 1981, tous inspirés par une ambition mesurée à l’aune d’une vaste culture visuelle et littéraire. Les grands modèles du passé interviennent fréquemment, mais Kirkeby est tout aussi attentif aux développements de l’art danois ou de l’art des années soixante-dix, notamment Fluxus, mouvement auquel il fut un temps associé. En écrivant, Kirkeby démontre qu’il n’a rien d’un dilettante, mais que ses intérêts convergent au contraire vers une forme de poésie qui ne se satisfait ni des images ni des mots.

Per Kirkeby, Bravura, éditions de l’École nationale supérieure des beaux-arts, 248 p., 120 F. ISBN 2-84056-057-7.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°64 du 8 juillet 1998, avec le titre suivant : Géologie et peinture

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque