Evénement

Gallotta danse au Louvres

Par Maureen Marozeau · Le Journal des Arts

Le 6 octobre 2006

Dans Drôle de frimousse, Audrey Hepburn, affublée d’un immense voile, descendait majestueusement les escaliers du Musée du Louvre sous l’objectif d’un photographe de mode. L’actrice donnait soudainement vie à La Victoire de Samothrace visible en arrière-plan. Créer un tel lien entre l’art d’hier et celui d’aujourd’hui est devenu la devise des « Nocturnes du vendredi » du musée parisien. En effet, tous les vendredis, le Louvre accueille gratuitement entre 4 000 et 5 000 jeunes de moins de 26 ans, lors de soirées où priment la médiation et le renouvellement de l’approche des œuvres. Après une incursion inaugurale de la danse il y a deux ans avec la compagnie Montalvo-Hervieu, le chorégraphe Jean-Claude Gallotta est le premier invité de cette nouvelle saison, dont le coup d’envoi coïncide avec la 5e « Nuit blanche » (lire p. 12). Des gens qui dansent au Louvre s’articule en trois performances simultanées, d’une durée de cinq à dix minutes, exécutées dans trois espaces différents et répétées chacune à trois reprises en l’espace de deux heures. Les cours Puget et Khorsabad et l’espace situé face au chapiteau du palais Darius sont les trois aires de jeu du chorégraphe grenoblois. Ses danseurs, de tous les âges, se confronteront à l’échelle monumentale des œuvres, tout en évoquant le rapport avec la mémoire et le temps qui passe. Cette performance poursuit le discours développé dans le spectacle de Jean-Claude Gallotta, Des gens qui dansent, repris du 13 au 20 octobre au Théâtre national de Chaillot, déjà lié au musée. En effet, depuis plusieurs années, le Louvre accueille lors des « Chaillot nomade » les habitués du théâtre qui viennent découvrir le musée, accompagnés de scénographes et de médiateurs.

DES GENS QUI DANSENT AU LOUVRE

Le vendredi 6 et le samedi 7 octobre, de 19h30 à 21h30, cour Puget, cour Khorsabad, palais de Darius, Musée du Louvre, 34 quai du Louvre, 75001 Paris, tél. 01 40 20 50 50, www.louvre.fr, à partir de 18h, 6 euros et gratuit pour les moins de 26 ans.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°244 du 6 octobre 2006, avec le titre suivant : Gallotta danse au Louvres

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque