Fabrice Maze : André Breton

L’atelier de Breton avant sa dispersion

Par Julien Tribut · L'ŒIL

Le 30 septembre 2008

En 2003, Aube Breton vend aux enchères la collection de l’atelier que son père occupa de 1922 à 1966 rue Fontaine.

6 250 tableaux, livres, manuscrits, clichés, sculptures d’art premier et souvenirs vendus plus de 46 millions d’euros. L’État préempta de nombreuses pièces, dont celles qui occupaient le mur derrière le bureau de Breton, reconstitué à Beaubourg.
L’atelier est filmé en 1994, tel que Breton devait l’occuper. Un incroyable amoncellement qui contraste avec le triste alignement des pièces exposées à Drouot. Le DVD se compose de ces deux films et d’une évocation rapide de la vie de Breton scandée par les objets cultes de sa collection. Pour les passionnés du Surréalisme.

Fabrice Maze, André Breton, DVD de trois films (1 heure) et un livre illustré, éditions Sevendoc, 23 euros

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°606 du 1 octobre 2008, avec le titre suivant : Fabrice Maze : André Breton

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque