Vendredi 19 octobre 2018

Équations poétiques

L'ŒIL

Le 1 septembre 2006 - 212 mots

Gloire des formes est un livre sous le signe de Janus. La première partie, Le double corps des images, essai sur la dualité des images, est un voyage à travers l’histoire de la représentation, marquée par la tension au cœur de l’image, entre haine et désir, sacré et profane, vénération et destruction. L’auteur analyse les conflits historiques provoqués par les pouvoirs de l’image, tel celui qui déchira Byzance, et les légendes liées à son origine sacrée : on apprend ainsi que l’intensité des peintures du Greco était attribuée au bois de son pinceau, taillé dans un crucifix.
La seconde partie est un ensemble de textes sur les artistes (Louise Bourgeois, Karel Appel, Pierre Alechinsky, Robert Ryman, Jan Voss, Jannis Kounellis…), écrits à l’occasion d’expositions de leurs œuvres depuis la fin des années 1970. Parmi ces artistes dont l’auteur, codirecteur de la galerie Lelong, a accompagné la production et fréquenté l’atelier, Antonio Tapiés occupe une place privilégiée. Il apparaît comme un alchimiste qui réunit l’idéogramme et le graffiti, l’image et la matière, Léonard de Vinci et le paysage chinois. Si l’artiste est un « inventeur de formes », Jean Frémon est un inventeur d’« équations poétiques » qui enrichissent notre approche des œuvres d’art.

J. Frémon, Gloire des formes, P.O.L, 576 p., 30 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°583 du 1 septembre 2006, avec le titre suivant : Équations poétiques

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque