Dictionnaire du graphisme

L'ŒIL

Le 1 décembre 1998

Le graphisme n’avait pas son dictionnaire. Les éditions Thames & Hudson réparent cet oubli avec un ouvrage d’une grande utilité pour les amateurs des belles lettres.

Tout dictionnaire pose le problème de sa destination et de son public. Ce dictionnaire du graphisme échappe d’autant moins à cette interrogation qu’il comble un vide au sein de l’édition française peu préoccupée par l’histoire de ce champ de la création. Les sept cents entrées délivrent de nombreuses informations sur les grands noms, les mouvements artistiques et les techniques du graphisme depuis 1840. Dans ces notices aux données concises, les néophytes devraient, normalement, trouver matière à émerveillement. Il n’en est rien faute d’une iconographie adéquate pour ce genre de projet. Les illustrations, pauvres vignettes noir et blanc, frustrent le lecteur par leur petitesse et leur rareté face à la pléthore de références. Les professionnels risquent également d’être désappointés par la sobriété de plusieurs textes. Néanmoins, l’ouvrage se révèle à l’usage d’une grande utilité et permet notamment de cerner le travail des plus célèbres graphistes internationaux.

Dictionnaire du graphisme, éd. Thames & Hudson, collection L’Univers de l’art, 211 p., 400 ill., 99 F, ISBN 2-87811-143-5.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°502 du 1 décembre 1998, avec le titre suivant : Dictionnaire du graphisme

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque