Dimanche 17 novembre 2019

Dessins au hasard

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 13 mai 2005 - 128 mots

À la fin du XVIIIe siècle, l’artiste britannique Alexander Cozens livre sa méthode de composition du paysage fondée sur le hasard.

Selon lui, la « copie » de la nature nuirait à l’invention et les mauvais dessins résulteraient d’un manque d’imagination. Parente lointaine d’une pensée de Léonard de Vinci dans son Traité de la peinture, cette théorie consiste à élaborer un paysage à partir « de formes ou de masses sombres faites à l’encre sur une feuille de papier ». De l’accident naît l’idée d’un paysage. Un jeu de hasard considéré comme un « progrès considérable » par son auteur, et qui créa le scandale lors de sa parution en 1785 à Londres.

Alexander Cozens, Nouvelle méthode pour assister l’invention dans le dessin de compositions originales de paysages, éd. Allia, 2005, 112 p., 9 euros, ISBN 2-84485-178-5.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°215 du 13 mai 2005, avec le titre suivant : Dessins au hasard

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque