Samedi 16 novembre 2019

Des rues et des peintres

Par Jean-Christophe Castelain · L'ŒIL

Le 20 mai 2011 - 221 mots

GUIDE. Son aspect dictionnaire n’est pas franchement engageant. Puis, un jour, on ouvre quelques pages, en commençant par les rues de Paris que l’on connaît. Et, très vite, on se laisse emporter sans ne plus pouvoir le lâcher.

Ce Guide des peintres à Paris, par Frédéric Gaussen, ancien journaliste au journal Le Monde, est une mine d’informations. L’auteur y a recensé tous (ou presque) les ateliers d’artistes à Paris depuis le XVIIe siècle, en suivant l’ordre alphabétique des rues. Des plus connus, comme celui de Picasso quai des Grands-Augustins, aux plus inattendus, comme ceux  de la très bourgeoise rue Joseph-Bara (Kisling, Pascin, Ranson…). Qui sait, par exemple, que l’imposante caserne de la Garde républicaine (place Monge et rue Mouffetard) fut l’ancienne maison de campagne de Philippe de Champaigne ?
Chaque notice fourmille d’anecdotes sur les relations entre le peintre et son atelier, et l’on se promène ainsi de page en page ou de rue en rue au gré de sa fantaisie. De très nombreuses photographies, souvent inédites, de peintres dans leur atelier viennent agrémenter une mise en page un peu austère. Si ce n’était son poids, on emporterait tout le temps ce guide avec soi lors des balades à Paris, histoire de s’arrêter sur les plaques com­mémoratives.

Frédéric Gaussen, Guide des peintres à Paris, Éditions du Patrimoine, 500 p., 39 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°636 du 1 juin 2011, avec le titre suivant : Des rues et des peintres

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque