Dimanche 21 octobre 2018

De l’érotisme chinois

Par Camille Lechable · L'ŒIL

Le 27 juin 2016 - 78 mots

Peinture La Chine, pays du raffinement, possède une culture érotique aussi intense qu’étrangère aux sociétés occidentales. Illustré par les œuvres du collectionneur Ferdinand Bertholet, l’ouvrage nous ramène à l’époque des maisons de courtisanes, où la sexualité était loin d’être un péché. Professeur en littérature chinoise, Jacques Pimpaneau retrace l’histoire de cet érotisme, indissociable des évolutions culturelles et religieuses d’un monde qui n’existe plus. Un livre étonnant sur des orgies cocasses et insoupçonnées, rendues accessibles par ces deux passionnés.

Les Jardins du plaisir. Érotisme et art dans la Chine ancienne

Ferdinand Bertholet et Jacques Pimpaneau, éditions Philippe Rey, 135 p., 10 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°692 du 1 juillet 2016, avec le titre suivant : De l’érotisme chinois

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque