Lundi 16 décembre 2019

Daniel Leuwers : "Richesses du livre pauvre"

Le « livre pauvre », un concept en marge du livre traditionnel

L'ŒIL

Le 24 mars 2009 - 192 mots

Les éditions Gallimard proposent un livre original consacré à une curiosité éditoriale, le « livre pauvre ».

Cette forme de livre d’artiste imaginée par Daniel Leuwers échappe au circuit éditorial traditionnel : le livre est produit à moins de sept exemplaires, n’est pas commercialisé et est montré dans des expositions à travers le monde. Espace de rencontre entre l’art et la littérature, il met en regard le texte manuscrit d’un écrivain et l’illustration originale d’un peintre.
Chaque création est une aventure : Leuwers, qui a « toujours ressenti les peintres comme des complices », commence par plier du papier, puis l’envoie à des écrivains et des artistes qui en font un objet d’art unique. Dans cet ouvrage, il a réuni une centaine de ces livres singuliers créés par des écrivains comme Michel Butor, Fernando Arrabal ou Yves Bonnefoy, et des artistes comme Pierre Alechinsky, Erró ou Claude Viallat.
Après une introduction qui expose la démarche et présente les couples écrivains/artistes, les « livres pauvres » sont reproduits sans être commentés. Quelques témoignages d’écrivains comme Henri Meschonnic rythment cet ouvrage abondamment illustré.

Daniel Leuwers, Richesses du livre pauvre, Gallimard, 195 p., 39 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°612 du 1 avril 2009, avec le titre suivant : Daniel Leuwers : "Richesses du livre pauvre"

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque