Daniel Arasse, Décors italiens de la Renaissance

Six essais inédits de Daniel Arasse

L'ŒIL

Le 19 novembre 2009

ESSAIS. L’art de la Renaissance n’a pas fini de livrer ses secrets sous la plume de Daniel Arasse.

L’historien de l’art, décédé en 2003, décrypte à travers six essais inédits de grands décors des xve et xvie siècles italiens : Piero della Francesca à Arezzo, Mantegna au Palais ducal de Mantoue… Fidèle à sa démarche, Arasse ne surinterprète pas. Il s’attache au visible, apprend à regarder. Son discours ne s’appuie pas seulement sur l’étude de l’iconographie immédiate mais s’intéresse aux « dérives » ou écarts de l’image vis-à-vis des sources textuelles, qu’elles soient bibliques ou mythologiques. Qualité des illustrations et talent de narration compensent la technicité du récit. Une belle leçon d’interprétation.

Daniel Arasse, Décors italiens de la Renaissance, essais réunis par Philippe Morel, Hazan, 288 p., 80 ill. et 2 dépliants, 39 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°619 du 1 décembre 2009, avec le titre suivant : Daniel Arasse, <em>Décors italiens de la Renaissance</em>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque