Dimanche 15 décembre 2019

Numérique

Daily Plinth, le Youtube de l’art

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 12 février 2018 - 332 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

Lancée le 1er février, la plateforme Daily Plinth, diffuse des vidéos consacrées à l’art, revendiquant une dimension éditoriale.

Capture d'écran du site <a href="http://dailyplinth.com/" class="lien_general" title="ouvre le site" target="_blank">Daily Plinth</a>
Capture d'écran du site Daily Plinth

Le nouveau site Daily Plinth rassemble des vidéos de différentes plateformes (notamment de Youtube), d’une durée allant de 30 secondes à 10 minutes. Il s’agit de vidéos sur l’art mais pas d’art vidéo. La dimension éditoriale est affirmée, chaque jour a un thème (lundi : musée ; mardi : galerie ; mercredi : studio ; jeudi : archive ; vendredi : marché ; samedi : conférence, mini documentaire ; dimanche : communauté, projet d’art public, espace à but non lucratif). Un éditorialiste invité rejoint l'équipe une fois par mois.

Le site, gratuit, affiche une esthétique moderne et plaisante. Son contenu, uniquement en anglais, est dans l’ensemble de qualité. L’internaute navigue sans difficultés entre un mini documentaire sur Hans Hartung de la galerie Perrotin, ou la série La valeur de l’art (The Value of Art).

Pour Cornell DeWitt, cofondateur de Daily Plinth, « la genèse du projet provient d’un manque dans l'écosystème des médias : il n’y a pas de plateforme consacrée à la vidéo qui rassemble le contenu des différents acteurs du monde de l’art. En général ceux-ci postent sur leur propre site internet, sur les réseaux sociaux et sur le “blackhole” de Youtube ». Cornell DeWitt, à plusieurs cordes à son arc ; ex-galeriste, ex-directeur de la foire Pulse de 2010 à 2013, il a aussi travaillé en tant que business developper pour Artnet Worldwide.

Le modèle économique est distinct de Youtube. Le site ne diffuse aucune publicité, mais génère des revenus via des publications sponsorisées « en accord avec notre ligne éditoriale et notre standard de qualité. Cela apparaît sur la vidéo lorsque le contenu est sponsorisé. » Tout le monde peut proposer une vidéo, mais si quelqu'un souhaite que sa vidéo soit publiée à une certaine heure, pour une certaine période, il s’agira alors d’une publication sponsorisée, dont le prix s'élève en 800 et 4 500 euros. Le site est financé par des investisseurs privés, et selon DeWitt, Daily Plinth devrait être rentable dans un ou deux ans.

Thématiques

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque