Comme un journal intime dédié « à la couleur »

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 28 août 2007

Peinture, sculpture, dessin, estampe, l’art de Jan Voss en appelle à tous les moyens d’expression. Un point d’orgue commun, la couleur. à croire l’artiste, « elle est comme un luxe, elle a besoin de place. Plus elle peut s’étendre, plus elle se sent glorifiée. » Et, de fait, Voss en fait l’éloge.
à la couleur est le dernier titre de cette délicieuse collection, intitulée « Traits et portraits », que dirige Colette Fellous au Mercure de France. Le propos en est simple : inviter des auteurs issus d’horizons divers à s’essayer à l’art de l’autoportrait.
Jan Voss s’y adonne d’autant plus volontiers qu’en laissant courir sa plume sur le papier, elle engendre tout un monde de mots et d’images qui se font écho. Des mots et des images de tous les jours. La pensée au quotidien, en quelque sorte.
Le lecteur parcourt ce journal intime en toute complicité. Il écoute l’artiste lui parler de tout et de rien, de vacances, de goût, d’envol, de détours, etc. Voss se plaît à jouer de la couleur des mots, qui lui servent pour se souvenir comme pour se projeter, pour dire le monde comme pour le rêver.

Jan Voss, À la couleur, Mercure de France, Collection Traits et portraits, 2006, 144 p., 18 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°580 du 1 mai 2006, avec le titre suivant : Comme un journal intime dédié « à la couleur »

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque