Carlos Schwabe : symboliste et visionnaire

Une première monographie

Le Journal des Arts

Le 8 juin 2010

Au moment où se manifeste un net regain d’intérêt pour le Symbolisme paraît la première monographie consacrée au peintre suisse Carlos Schwabe (1866-1926), une des figures les plus singulières de l’époque.

Jean-David Jumeau-Lafond, spécialiste du mouvement symboliste, s’est attaché à l’étude de cette œuvre souvent méconnue, comblant les lacunes d’une bibliographie jusque-là fragmentaire. Cet ouvrage permet ainsi de découvrir  Schwabe à travers une synthèse qui replace sa pensée et son œuvre dans le contexte de l’Idéalisme fin de siècle. Les dons exceptionnels de dessinateur mis par l’artiste au service d’un archaïsme raffiné, l’inspiration ésotérique de Schwabe et ses liens avec la Rose-Croix, ou encore ses relations avec le musicien Guillaume Lekeu, éclairent la complexité d’œuvres comme La Mort du fossoyeur  (Louvre) ou la Vierge aux lys  (récemment acquise par le Musée Van Gogh).

La contribution de Schwabe à l’Art nouveau et à la bibliophilie est également soulignée, rappelant l’originalité d’une œuvre qui, selon Octave Uzanne, révolutionna l’art de l’illustration. La confrontation avec l’univers naturaliste d’Émile Zola présente l’art visionnaire de Schwabe comme celui d’un militant idéaliste, dont l’iconographie surnaturelle est souvent le moyen d’expérimenter la forme, en donnant naissance à des personnages monstrueux ou désincarnés. L’analyse des convictions morales et sociales du peintre jette également un jour nouveau sur certaines œuvres comme La Vague et ses spectaculaires études exposées l’hiver dernier au Grand Palais à L’Âme au corps.

Ces figures déchaînées évoquent la révolte populaire mais aussi le désarroi de Schwabe devant l’évolution esthétique de son temps. L’étude des dernières années montre un art qui s’éloigne du Symbolisme, mais auquel les qualités graphiques et une certaine étrangeté conservent un indéniable intérêt. La liste des livres illustrés et des expositions, ainsi qu’une importante bibliographie complètent ce texte dont il faut souligner la clarté du propos. Saluons également la richesse d’une iconographie, en grande partie inédite, qui recense la quasi-totalité des œuvres actuellement localisées.

Cette parution précède l’exposition "Symbolisme et Naturalisme : Carlos Schwabe illustrateur du Rêve de Zola", dont Jean-David Jumeau-Lafond est commissaire (Musée d’Orsay, exposition-dossier du 27 juin au 28 septembre 1994).

Jean-David Jumeau-Lafond, Carlos Schwabe, symboliste et visionnaire, ACR Edition, 270 p., 365 ill. dont 290 coul., 580 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°4 du 1 juin 1994, avec le titre suivant : Carlos Schwabe : symboliste et visionnaire

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque