Mercredi 21 février 2018

C. Pochon et A. Rothschild, La Face cachée des fesses

Du « cul » rien que « docu »

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 21 juin 2010

DVD - De la callipygie à la stéatopygie, ou, si l’on veut, des paires parfaites de la Grèce antique – souvenez-vous de la Vénus callipyge – aux graisses exagérément hottentotes qui bouleversèrent le XIXe siècle, ce documentaire dresse une brève histoire des fesses.

 Du « cul », rien qu’en « docu » donc, raconté par des écrivains, historiens des sciences, de l’art et de la morphologie, qui convoquent, parmi les plus belles croupes de l’histoire, celles peintes par Courbet (« maître » en la matière), Boucher, Ingres, dessinées par Michel-Ange, sculptées par Maillol ou photographiées par Goude pour qui : « La fesse, c’est la touche finale qui fait que le corps est exceptionnel. » Pas de pétard, le sujet est culotté et le traitement tout en rondeur. À visionner confortablement installé sur son popotin.

C. Pochon et A. Rothschild, La Face cachée des fesses, coproduction Un monde meilleur, Arte et RMN, 59’, 22 e.

Légende photo

Dvd La face cachée des fesses

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°626 du 1 juillet 2010, avec le titre suivant : C. Pochon et A. Rothschild, <i>La Face cachée des fesses</i>

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque