Dimanche 20 septembre 2020

Livre

Photographie

Béatrice Helg

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 31 août 2020 - 300 mots

Monographie - À quoi bon photographier le monde quand on ne peut pas le modifier ? Sans doute est-ce pour cette raison que Béatrice Helg, née en 1956 à Genève, où elle vit et travaille aujourd’hui, photographie ses propres mondes ; des petits théâtres d’émotions qu’elle fabrique, peint, agence et éclaire dans son atelier.

Passionnée de théâtre et de musique – elle pratique elle-même le violoncelle –, Béatrice Helg photographie l’espace sans le temps, des espaces métaphysiques sculptés par la lumière artificielle. Dans la série Esprit froissé, réalisée au crépuscule du siècle dernier, l’artiste met par exemple en scène des papiers froissés littéralement portés par l’éclairage, flottant comme des fantômes – comment ne pas penser à la photographie spirite en vogue un siècle plus tôt ? Plus récemment, ces papiers ont été remplacés par des sortes de plaques de métal – apparemment – rouillées, évoquant ici une table en lévitation, là un astre posé au sol (séries des Cosmos, Crépuscule…). Il faut lire le titre de chaque série pour pénétrer l’univers de l’artiste, qui, placé à côté de l’œuvre, provoque cette étincelle qui fait vagabonder l’esprit. Après tout, avec sa lumière de l’aube, Éveil I (2004) n’évoque-t-elle pas l’éveil de la conscience ? Retraçant près de trente années de création, la monographie récemment éditée chez 5 Continents rend superbement justice à ce travail singulier dans l’histoire de la photographie : par son format exceptionnellement grand (27,5 x 35,5 cm), par la qualité rare de sa photogravure, par la justesse de ses textes aussi (signés Philippe Piguet et Serge Linarès). Invité à s’exprimer dans le livre, le metteur en scène Robert Wilson a écrit un poème en introduction qui dit en substance ceci : « Béatrice Helg gives us time to think» (Béatrice Helg nous donne du temps pour penser). Rien n’est plus vrai.

Collectif, Béatrice Helg
5 Continents, 168 p., 55 €.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°736 du 1 septembre 2020, avec le titre suivant : Béatrice Helg

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque