Dimanche 16 décembre 2018

Livre

Illustration

Argumentum ad antiquitatem

Par Gérald Guerlais · L'ŒIL

Le 21 décembre 2017 - 292 mots

JEUNESSE - Depuis bientôt vingt ans, Éric Puybaret (né en 1976, à Vichy) partage avec un public international fidèle ses visions oniriques dans de généreux ouvrages très souvent récompensés pour leur poésie picturale singulière.

Formé à Penninghen puis aux Arts décoratifs de Paris, l’admirateur inconditionnel de Fra Angelico et de Jérôme Bosch pratique son art aux gestes ancestraux sur des toiles brutes, travaillant à l’acrylique sur des châssis verticaux. Des techniques qui confèrent à ses images une esthétique baroque évoquant parfois l’enluminure.

À ses premières influences classiques sont venus se superposer ses goûts, au fil des récits explorés, souvent fantastiques, pour l’ornementation, mais aussi les machineries du XIXe siècle et leurs mécanismes « verniens », porteurs d’un imaginaire scientifique. Son trait, qui précède la mise en couleur soignée et lisse, est à la fois sensuel et lyrique. Il court sur l’horizon, s’étale en volutes aériennes, contourne le plus souvent les ruptures et les masses anguleuses, préférant généralement les élans sinueux et leur douceur hypnotique. La rugosité, les lignes acérées et les hachures sont délibérément évitées au profit assumé d’un geste aérien, souple, étiré, qui coiffe délicatement les feuillages, les pierres et les sols.

Ses univers vous enveloppent et calfeutrent le regard. Le charme de l’esthétique de Puybaret emprunte parfois au registre de Jérôme Bosch, mais dépourvu du cortège mystique religieux et de sa torpeur morbide. En lieu et place de la symbolique catholique et manichéenne s’étend le monde des contes, le fabuleux de Peter Yarrow et le merveilleux de Lewis Carroll. Puybaret vous invite à frayer en vagabond hypnotisé dans son imaginaire ouaté, dans un ludisme surréaliste tendance Dalí. Explorer ses terrae incognitae, c’est redécouvrir une expression artistique minorée et des rêveries au vocabulaire symbolique réinventé. Argumentum Ad Antiquitatem : l'appel à la tradition.

 

Taï-Marc Le Thanh et Puybaret,
Quetzalcóatl,
Gautier-Languereau, 40 p., 14 €.

 

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°708 du 1 janvier 2018, avec le titre suivant : Argumentum ad antiquitatem

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque