Jeudi 13 décembre 2018

Angkor voit double

Deux cédéroms, deux visions de la capitale des rois khmers

Le Journal des Arts

Le 1 mars 1997 - 587 mots

L’exposition « Angkor et dix siècles d’art khmer », au Grand Palais, a donné naissance à deux cédéroms. Tous deux consacrés à l’ancienne capitale des rois khmers et à la civilisation cambodgienne, et non pas à l’exposition elle-même, ils diffèrent sensiblement dans leur approche.

À défaut de pouvoir débourser 550 francs pour l’achat des deux cédéroms consacrés à Angkor, les consommateurs devront choisir. Rien ne peut remplacer une consultation individuelle, par exemple sur les points de vente, mais du moins peut-on ici esquisser un jugement afin de guider les amateurs dans leur choix. Angkor, 10 siècles de fascination est pédagogique, tandis que Angkor, cité royale joue la carte de l’évasion. Ce qui ne signifie pas que l’on baille lors de la consultation du premier ou que l’on n’apprenne rien en visionnant le second.

Pour présenter le site archéologique et ses temples principaux, Angkor, 10 siècles de fascination a recours à des reconstitutions en 3D – en particulier du Baphûon –, à des animations en images de synthèse, et offre des vues panoramiques en Quick Time VR d’une quinzaine de temples, dont celles du Ta Prohm et d’Angkor Vat, assurément les plus réussies. De nombreuses photographies et deux frises d’Angkor Vat sont également consultables en plein écran, sur toute leur longueur (Le barattage de la mer de lait et Le combat des Deva et des Asura). La statuaire khmère est essentiellement abordée grâce à une visite virtuelle du Musée de Phnom Penh, toujours en Quick Time, et via la section consacrée à la mythologie brahmanique et bouddhique. Conçu avec la collaboration de l’École française Extrême-Orient, ce cédérom dresse un intéressant descriptif de la cité hydraulique, ainsi qu’un historique de la découverte d’Angkor et des grands chantiers qui y ont été menés depuis un siècle. La qualité des photographies anciennes de Thomson et des rares dessins de Fournereau font même regretter qu’il n’y en ait pas davantage. En conclusion, un cédérom didactique, voire un peu scolaire, techniquement réussi et qui offre de véritables accès documentaires.

Un souffle de créativité
Le parti pris de Angkor, cité royale est tout différent. Jouant peu de l’interactivité, ce cédérom s’apparente à un documentaire. Les images se succèdent dans de petites fenêtres qui apparaissent et disparaissent au fil d’un "récit de voyage" qui vous emmène de Phnom Penh à Angkor. L’esthé­tique de la maquette, le soin apporté au dessin et à la mise en page des écrans séduisent d’emblée : l’écriture est nouvelle et apporte un souffle de créativité dans une production ambiante déjà normalisée. L’ergonomie est agréable et fluide ; les récits de Jayavarman VII et d’une Apsara permettent en outre d’approfondir sa connaissance de l’histoire et de la culture khmère. S’y ajoutent un glossaire accessible par des liens hypertextes, des notices illustrées des temples, ainsi qu’une sélection des pièces majeures des deux plus belles collections au monde, celles des Musées de Phnom Penh et Guimet. Seul bémol, mais de taille, le caractère grandiloquent du commentaire sonore qui accompagne cette découverte : "Phnom Penh est une véritable fourmilière […] qu’il est difficile d’atteindre la sérénité de l’âme […] il suffit de fermer les yeux pour que les statues reprennent vie […]" Autre revers de la médaille, la conception même du cédérom laisse supposer une "durée de vie" moindre qu’un produit plus classique.

ANGKOR, CITÉ ROYALE (Julien Frydman avec Joël Goldberger-Claude Jacques-Thierry Zéphyr, RMN/Infogrames/Unesco/ Le lab, Mac et PC, 299 F)
ANGKOR, 10 SIÈCLES DE FASCINATION (Fabrice Cerezales avec Jean-François Coulais-Jacques Dumarçay-Bruno Dagens-Fabienne Luco, Comme un voyage/Afaa/ Efeo/Studio Cerezales/Idea Production, Mac et PC, 249 F)

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°34 du 1 mars 1997, avec le titre suivant : Angkor voit double

Tous les articles dans Médias

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque