Samedi 28 novembre 2020

Marseille Provence 2013 suscite un paradoxal festival off

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 mars 2011 - 326 mots

MARSEILLE [15.03.11] – L’association M2K13 a présenté son projet de festival « off » pour Marseille 2013, afin de soutenir des initiatives artistiques hors de la programmation officielle. « Etonné » par cette initiative, Bernard Latarjet, directeur de l’organisation Marseille Provence 2013, reste ouvert au dialogue.

L’association M2K13 a annoncé jeudi 10 mars son projet de festival « off » pour Marseille Provence 2013. Les organisateurs, Eric Pringels, Antonin Doussot et Martin Carrese militent pour fédérer et valoriser des projets artistiques qui « risquent de passer à la trappe » dans la programmation officielle. L’organisation d’un festival « off »pour une capitale de la culture serait une première.

Le site de l’association « Marseille 2013 » créé en 2004, est une plate-forme participative d’exposition de projets culturels marseillais. Depuis le mois de mars, les appels à projet du « off » sont ouverts autour du thème de la ville de Marseille et de ses « paradoxes ». Pour l’instant, plus d’une quarantaine de projets ont été déposés et la date butoir est prévue pour le 31 décembre 2012 selon le quotidien La Provence.

Même si l’association rappelle qu’elle ne dispose pour le moment d’aucun financement pour produire les projets, elle leur donne une visibilité et développe un réseau de partenariats.

Bernard Latarjet, directeur de Marseille Provence 2013, se dit ouvert au dialogue, mais s’étonne de l’initiative de ce collectif qui se décrit volontiers à Maritima info comme « un peu frondeur ». Ne s’opposant pas au « off », M. Latarjet s’interroge cependant sur la pertinence du projet: « Je ne vois pas ce qu'on va mettre dans ce « off », il n'y a aucune raison de ne pas faire figurer toutes les propositions dans le catalogue à moins qu'elles soient mauvaises, ce que j'exclus par définition. »

L’association M2K13 dénonce les conditions d’organisation de la manifestation qui proposerait des projets artistiques issus de structures déjà connues, et ne soutiendrait pas assez les associations marseillaises. Le 9 mars dernier, des intellectuels (dont Michel Butor et Fernando Arrabal) s’étaient enchaînés symboliquement place de la Bastille à Paris protestant contre cette institutionnalisation.

Légende photo

Logo de www.marseille2013.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque