Pour adultes seulement

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 1 avril 2006

Imaginez une bibliothèque érotique de mille ouvrages couvrant cinq siècles de littérature licencieuse, de 1527 à 1975, souvent avantageusement illustrée. C’est ce que l’amateur suisse Gérard Nordmann (1930-1992) était parvenu à réunir en toute une vie de passion pour l’amour.
Sa collection n’a d’équivalent qu’à la Bibliothèque nationale de France ou dans « l’Enfer » du Vatican. Il n’en existe aucune autre pareille en mains privées. Elle est dispersée en deux parties à Paris chez Christie’s.
Truffé d’images libertines, le catalogue de la vente est à lui seul un petit bijou du genre. Édité à (seulement) cinq mille exemplaires, il est voué à devenir un document précieux et rare pour les libraires et bibliophiles. Et aussi un objet de curiosité pour tout un chacun. Le fleuron de la vente est aussi la pièce la plus ancienne, soit les légendaires Sonnets luxurieux (Sonneti lussuriosi) de l’écrivain italien à scandales de la Renaissance Pietro Aretino. Estimée 250 000 €, cette œuvre interdite dès sa publication est même le seul exemplaire illustré connu. Le grand artiste italien Giulio Romano, tout aussi célèbre que l’auteur de ce livre, l’a enrichi de fameuses Postures.
Le marquis de Sade est bien sûr au rendez-vous, avec des éditions originales illustrées de gravures d’époque. De même pour Pierre Louÿs dont un étonnant manuscrit, Le Catalogue chronologique et descriptif des femmes avec qui j’ai couché (est. 60 000 €), vient s’ajouter à ses publications les plus connues.
De ses rencontres avec les prostituées, il a tout consigné : état civil, caractéristiques physiques de chaque femme avec photos à l’appui (certaines intimes) mais également où il les a connues, leurs
pratiques… Et parce qu’en matière de littérature érotique, les piètres écrits sont parfois sauvés par des illustrations de génie, retenez Les Joyeusetés du R.P. La Cayorne, un recueil de poésies de 1882 relativement insipide et dont tout l’intérêt réside dans une vingtaine d’aquarelles bien enlevées (est. 3 000 €). Pour Les Délassements d’Éros d’Alexandre de Vérineau de 1925 (est. 800 €), une suite de délicieuses aquarelles de Gerda Wegener a inspiré l’écriture de douze sonnets lascifs.

Bibliothèque Gérard Nordmann, vente le 27 avril, Christie’s, 9, avenue Matignon, Paris XVIIIe, tél. 01 40 76 85 85, www.christies.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°579 du 1 avril 2006, avec le titre suivant : Pour adultes seulement

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque