Dimanche 25 février 2018

Patrice Trigano intègre la foire de Maastricht

Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 février 2009

Le désistement des poids lourds étrangers à Tefaf Maastricht ont permis au marchand parisien Patrice Trigano d’y faire son entrée après avoir figuré pendant dix ans sur la liste d’attente.

MAASTRICHT - Celui-ci compte présenter sur 70 m2 des artistes historiques comme Picasso, Chagall, Soutine ou Giacometti, tout en dédiant une petite section à l’art contemporain avec un tableau de Marlene Dumas et des photographies de Meriem Bouderbala. « Maastricht, c’est comme un bâton de maréchal. Cela permet à une galerie comme la mienne, à cheval sur deux directions, de s’exprimer correctement alors que beaucoup de foires ne le permettent pas », confie le nouvel impétrant.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°296 du 6 février 2009, avec le titre suivant : Patrice Trigano intègre la foire de Maastricht

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque