Ventes publiques

New York : Christie’s et Sotheby’s relancent la machine

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 16 mai 2017 - 720 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [16.05.17] - Les ventes du soir d’art impressionniste et moderne font l’actualité du marché de l’art dans la ville américaine. Christie’s a organisé sa vente hier soir, totalisant 289,2 millions de dollars. La vente de Sotheby’s a lieu ce soir. Après un fléchissement en 2016, les deux maisons de vente anglo-saxonnes misent sur des lots phares pour renouer avec le succès.

L’an passé, Christie’s et Sotheby’s avaient enregistré une baisse de près de 50 % par rapport à mai 2015. Bien décidées à renverser la vapeur, les deux maisons de vente placent la barre plus haut cette année. Pour Christie’s, le pari est plutôt réussi avec un produit de vente de 289,2 millions de dollars (264 M€) contre 141,4 millions de dollars obtenus en mai 2016 - bien qu’elle reste dans les limites de son estimation initiale (200 à 300 millions de dollars).

Sur les 55 lots proposés, 43 ont trouvé preneur, dont tous les lots phare. C’est La Muse endormie, de Brancusi, un bronze fondu en 1913 alors que la version originale en marbre a été sculptée en 1909-1910 qui a recueilli la plus haute enchère de la soirée avec 57,3 millions de dollars (*), bien au-delà de son estimation (20 à 30 M$). Il s’agit d’un record aux enchères pour l’artiste. En deuxième position, Femme assise, robe bleue, 1939 de Picasso a été adjugé 45 millions de dollars, dans la fourchette basse de son estimation (est. 35 à 50 M$). Pour la petite histoire, ce portrait de Dora Maar a appartenu à l'origine au marchand de Picasso, Paul Rosenberg. Confisqué en 1940, le tableau a été récupéré ensuite par les résistants français, juste avant son départ pour l’Allemagne. « L’œuvre de Picasso se divise en plusieurs périodes. Chacune d’entre elles était souvent dictée par sa rencontre avec une femme. Or, les deux phases les plus commerciales sont celles de Dora Maar et Marie-Thérèse Walter, elles passionnent les collectionneurs », a expliqué Giovanna Bertazzoni, chef du département d’art impressionniste et moderne. Le tableau rassemblait toutes les caractéristiques de cette période tourmentée du peintre : un cubisme plus anguleux, des couleurs plus stridentes et des traits déformés. Cependant, l’œuvre n’était pas fraîche sur le marché puisqu’en 2011, Christie’s Londres l’avait adjugé 29,1 millions de dollars (est. 6,5 à 13 M$). Ce qui ne l’a pas empêché de réaliser une belle culbute en 6 ans.

Un autre tableau de Picasso, Femme assise dans un fauteuil, 1920, représentant cette fois sa première femme Olga, s’est vendu 30,4 millions de dollars, dans la fourchette haute de son estimation (20 à 30 M$). Quant à l’œuvre de Marc Chagall, Les Trois cierges, elle a dépassé son estimation de départ avec une adjudication à 14,5 millions de dollars (est. 8 à 12 M$).

Sotheby’s, dont la vente débute ce soir à 19h à New York, monte aussi d’un cran avec 52 lots présentés. Elle en attend entre 178 et 251,9 millions de dollars, sachant que l’an passé, elle en avait récolté 144,5. Pour l’occasion, elle mise sur Danaë, 1909, d’Egon Schiele, alors même que l’Albertina de Vienne rend hommage à l’artiste jusqu’au 18 juin et qu’un catalogue de son œuvre peint sort chez Taschen. Réalisée à seulement 19 ans, cette peinture - dans la veine de son mentor Gustav Klimt - est la première huile du maître autrichien prenant pour sujet un nu féminin (est. 30 à 40 M$). Reste à savoir si elle dépassera le record détenu par Maisons avec blanchisserie (Banlieue II) adjugé 39,8 millions de dollars chez Sotheby’s Londres en 2011. Autres lots star, Bassin aux nymphéas, vers 1917-1920, de Monet (est. 14 à 18 M$), dont une version plus grande issue de la série a obtenu 83 millions de dollars chez Christie’s Londres en 2008 ou encore une composition suprématiste de Malevitch, 1915 (est. 12 à 18 M$). Au cœur de la vente, cinq sculptures issues de la collection Finn sont dispersées, dont Buste de Diego, d’Alberto Giacometti, vers 1957 (est. 10 à 15 M$).

Note

(*) Tous les adjudications sont indiquées frais compris.

Christie’s, le 15 mai, vente du soir d’art impressionniste et moderne

Total : 289,2 millions de dollars (264 M€)
Estimation : 200 à 300 millions de dollars
Nombre de lots vendus : 43 sur 55 (78 %)

Sotheby’s
le 16 mai à 19h, www.sothebys.com

Légendes photos

Vente du 15 mai 2017 à Christie's New York :

Constantin Brancusi (1876-1957), La muse endormie, 26,7 cm, bronze, 1913
Estimation 25 M$ / 35 M$ - Adjugé 57 367 500 $ (frais compris)

Pablo Picasso (1881-1973), Femme assise, robe bleue, 73 x 60 cm, huile sur toile, 1939
Estimation 35 M$ / 50 M$ - Adjugé 45 047 500 $ (frais compris)

Photos Christie's Images Limited

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque