Mardi 10 décembre 2019

Galerie

Michel Descours ouvre une galerie à Paris

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 29 mai 2019 - 458 mots

PARIS

Installé à Lyon depuis 1975, le marchand Michel Descours a finalement décidé d’ouvrir un espace à Paris.

Michel Descours dans sa galerie lyonnaise. © Photo Galerie Descours
Michel Descours dans sa galerie lyonnaise
© Photo Didier Michalet

Antiquaire à l’origine, le marchand lyonnais Michel Descours s’est progressivement intéressé à la peinture jusqu'à ce que cette spécialité devienne très majoritaire. Aussi avait-il fait le choix d’ouvrir en 2009 un second espace dans la même rue (rue Auguste-Comte dans l’ancien quartier des antiquaires de la ville) entièrement consacré à la peinture et au dessin, en plus de son magasin initial dévolue au mobilier. 

Aujourd’hui, il ne se consacre plus qu’à la peinture et aux dessins, depuis les primitifs italiens jusqu’aux XXe et XXIe siècles, « un panorama très large et, si je peux me permettre, un peu unique », souligne le marchand. Il a ainsi porté une attention toute particulière aux artistes lyonnais : il a notamment participé avec Gilles Chomer et Pierre Rosenberg à la redécouverte de l’artiste Louis Cretey (2) (1635-1702) tombé dans l’oubli jusque dans les années 70, une Crucifixion exposée chez Rob Smeets (Genève) et achetée par un collectionneur étranger a d’ailleurs été l’un des tableaux les plus remarqués cette année à la Tefaf de Maastricht. 

Alors qu’il y a encore peu, Michel Descours n’envisageait pas une seconde de s’implanter à Paris, il a pourtant changé d’avis. « Je me suis aperçu que lorsque nous organisions nos expositions « Varia », nous ne vendions pratiquement rien aux collectionneurs lyonnais. 90 % de nos ventes étaient réalisées auprès de collectionneurs étrangers ou français mais hors Lyon », confie-t-il. 

A cela est venue se greffer une opportunité : « le hasard a voulu que mon encadreur, qui se trouve rue de Louvois dans le 2e arrondissement de Paris, mette en vente son atelier. Or, j’aime ce quartier alors j’ai franchi le pas ». Et de poursuivre : « à Lyon, j’étais un peu dans un cul de sac. Imaginez l’énergie qu’il faut à un marchand de province pour maintenir une entreprise comme la nôtre dans une ville qui ne bouge pas. J’ai davantage de clients à Paris alors nous comblons avec les salons (Tefaf, salon du dessin…) mais une fois l’évènement passé, je ne vois plus ces clients ! ».

Le nouvel espace, d’une cinquantaine de mètres carrés pourvu d’un sous-sol est complété par un appartement en étage situé dans le même immeuble - faisant office de showroom - ce qui permet de doubler la surface d’exposition. Michel Descours garde cependant ses espaces lyonnais.

Pour l’inauguration prévue le 6 juin, le marchand organise une exposition intitulée « Héroïnes et muses. Les femmes dans la peinture française, 1600-1900 », comprenant des œuvres de Louis Lagrenée, Jacques Auguste Pajou, Hans Bellmer, Emilie Charmy, Maillol ou encore Paul Jourdy. Un deuxième vernissage aura lieu en septembre, avec les découvertes de l’année.
 

INFORMATION

Galerie Michel Descours, 
10, rue de Louvois, 75002 Paris

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque