Vendredi 30 octobre 2020

Bijoux et montres

Ménage monégasque à quatre

Deux maisons de ventes rejoignent cet été Artcurial et Tajan sur le Rocher

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 3 juillet 2012 - 446 mots

MONTE-CARLO - Les enseignes parisiennes Artcurial et Tajan se retrouveront cet été à Monaco pour leurs traditionnelles ventes de prestige de joaillerie et d’horlogerie. Mais cette année, elles ont eu la surprise de découvrir qu’elles avaient fait des émules.

Chantal Beauvois, experte indépendante en joaillerie, a mis fin à dix-huit ans de collaboration avec la maison Tajan pour monter son propre hôtel de ventes dans la Principauté, où elle tenait un bureau d’expert depuis une quinzaine d’années. Pour ce projet qu’elle mûrissait depuis longtemps, l’opportunité d’un financement s’est présentée récemment. Avec ses deux associés (l’expert Frank Baille et un Monégasque), elle s’installe sur le port de Monaco, dans une ancienne fonderie de 300 mètres carrés, actuellement en travaux pour une inauguration prévue en septembre au moment du « Yatch Show ». En attendant, les premières vacations du nouvel hôtel des ventes de Monte-Carlo (bijoux, montres, mais aussi orfèvrerie et art moderne et d’après-guerre) se dérouleront à l’hôtel Monte-Carlo Bay, dès le 16 juillet. La SVV Tajan lui emboîte le pas le 21 juillet. Elle s’est à présent attaché les services de l’experte en joaillerie Françoise Cailles en remplacement de Chantal Beauvois (sur recommandation de cette dernière). Le manque à gagner ? Un catalogue un peu moins copieux. « Un catalogue plus sélectif », corrige la maison de ventes, qui ajoute à son menu de bijoux et de montres une vacation d’art moderne et contemporain ainsi que de design (146 lots pour 3,5 millions d’euros). Tajan cède ensuite la place à Artcurial avec un programme solide, les 24 et 25 juillet, avec en prime une vente « Hermès vintage » et une autre qui propose des voitures de collection provenant des réserves du prince de Monaco, ce qui lui donne davantage de visibilité.

Le bal des enchères s’achèvera le 28 juillet avec la maison de ventes Boule, société familiale dirigée par Stéphane Boule, installée depuis une trentaine d’années sur le Rocher et spécialisée en philatélie et numismatique. Si l’offre de Boule se révèle très faible en bijoux, elle est redoutable pour les montres anciennes et modernes. En tout, ce sont près de 3 000 pièces de joaillerie et d’horlogerie qui seront mises à l’encan en juillet à Monaco. « Que le meilleur gagne ! », lance le commissaire-priseur d’Artcurial François Tajan.

MONTRES ANCIENNES ET MODERNES, BIJOUX, les 16, 17 et 18 juillet, Hôtel des ventes de Monte-Carlo, hôtel Monte-Carlo Bay, Monte-Carlo, www.hv-montecarlo.com

BIJOUX ET MONTRES, les 21 et 22 juillet, SVV Tajan, Café de Paris, Monte-Carlo, www.tajan.com

BIJOUX ET HORLOGERIE, les 24 et 25 juillet, Artcurial, hôtel Hermitage, Monte-Carlo, www.artcurial.com

BIJOUX & ORFÈVRERIE, MONTRES & HORLOGERIE, le 28 juillet, maison de ventes Boule, hôtel Hermitage, Monte-Carlo, www.boule-auctions.com

Hôtel des ventes de Monte-carlo, les 16, 17 et 18 juillet

- Experts : Chantal Beauvois (bijoux) et Jean Garcia (montres)

- Estimation : 1 4 million(s) d’€

- Nombre de lots : 203 417


SVV TAJAN, les 21 et 22 juillet

- Experts : Françoise Cailles (bijoux) et Géraldine Richard (montres)

- Estimation : 5 1 million(s) d’€

- Nombre de lots : 680 225


Artcurial, les 24 et 25 juillet

- Experts : Thierry Stetten (bijoux) et Romain Réa (montres)

- Estimation : 7,5 1,6 million(s) d’€

- Nombre de lots : 770 280

Maison Boule, le 28 juillet

- Experts : Paul-Louis Flandrin (bijoux et orfèvrerie) et Frédéric Botbol

- Estimation : 2 millions d’€

- Nombre de lots : 129 346

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°373 du 6 juillet 2012, avec le titre suivant : Ménage monégasque à quatre

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque