Dimanche 8 décembre 2019

Galerie

Martial Raysse représenté aux Etats-Unis par la galerie Levy Gorvy

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 15 février 2018 - 451 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

La galerie Lévy Gorvy représente désormais Martial Raysse (82 ans) en Amérique du Nord où il est encore peu reconnu.

Martial Raysse
Martial Raysse
Photo D.R.
Courtesy Martial Raysse

Souvent considéré comme un pop artiste français, Martial Raysse emprunte beaucoup à l’histoire de l’art, la mythologie et la littérature. L’artiste qui a commencé sa carrière dans les années 1960 n’a jamais abandonné la figuration, y compris lorsque cette dernière était rejetée par ses pairs. Classé 58ème du palmarès Artindex des artistes contemporains français, très soutenu en France par François Pinault, il ne bénéficie pas de la même reconnaissance outre-atlantique. Il y a désormais une galerie attitrée : la galerie Lévy Gorvy qui a annoncé l’exclusivité de la représentation de son travail sur le sol américain.

Dirigé par la suissesse Dominique Lévy et le sud américain Brett Gorvy, la galerie à un espace à New York, à Londres et un bureau à Shanghai. Dominique Lévy a un lien particulier avec Martial Raysse qu’elle connait depuis une vingtaine d'années. Elle explique au Journal des Arts, « au début de ma carrière, quand je suis partie aux Etats-Unis, je me concentrais beaucoup sur le Pop Art américain, je travaillais avec des collectionneurs qui m’ont demandé de les aider à approcher le Pop Art européen, j’ai donc découvert le travail de Martial par ce chemin là. J’ai alors réalisé que le travail de Martial était tout aussi puissant que celui des grands piliers du Pop Art tels que Lichtenstein, Warhol ou Weissman .»

Cependant il n’est pour l’instant pas question de l’exposer aux côtés des maîtres américains du Pop Art, « le jour ou Martial sera plus connu ou reconnu aux Etats-Unis, peut être que nous montrerons ses anciennes oeuvres avec celles des grands maîtres pop. » Et d’ajouter, « il est connu dans le monde muséal, intellectuel et artistique, mais il n’est pas aussi connu dans le monde des collectionneurs ». Il s'agit donc de ré-évaluer son travail, par le biais de ses oeuvres les plus récentes. Décrit comme un « jeune octogénaire plein d'énergie », l’oeuvre de Raysse était « Pop pendant la période Pop Art des années 1960. Aujourd’hui le Pop Art c’est fini, c’est autre chose. Martial Raysse est un peintre figuratif, la figuration a été très difficile dans les années 50, 60, 70 puis elle a repris dans les années 80. Après la guerre, la figuration était impensable et Martial est resté figuratif, il a réussi à s'ancrer dans cette tradition.[...] Il n’a plus rien de Pop aujourd’hui. »

La galerie organise une exposition monographique dans son espace new-yorkais « Martial Raysse : Visages », comprenant vingt oeuvres de l’artiste qui témoignent de l’importance du portrait dans son travail. En parallèle la galerie publiera un ouvrage en langue anglaise consacré à l’artiste. 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque