Mercredi 19 février 2020

Art brut

L’Outsider Art Fair déménage

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 13 octobre 2015 - 421 mots

La foire d’art brut se relance en changeant de lieu d’exposition et en accueillant plus d’exposants.

PARIS - Pour sa troisième édition sur les bords de Seine, l’Outsider Art Fair (OAF) quitte le 8e arrondissement de Paris, abandonnant ainsi l’accrochage quelque peu incongru de l’hôtel Le A, pour poser ses valises à l’Hôtel du Duc, rue de la Michodière, dans l’ancien hôtel particulier du duc de Morny, demi-frère de Napoléon III. « Nous avons décidé de rejoindre un lieu d’exposition plus conforme aux us et coutumes des foires d’art », souligne Andrew Edlin, galeriste new-yorkais et propriétaire de l’Outsider Art Fair qu’il a reprise en 2012.

Les 36 exposants (contre 26 l’an passé) disposent d’un espace de 1 000 m2 déployé sur trois étages. Les États-Unis sont cette année davantage représentés. Cavin Morris (New York), Fleisher/Ollman (Philadelphie) et Karen Lennox (Chicago), déjà présents l’an passé, sont rejoints par le new-yorkais Ricco Maresca dépositaire du fonds Martín Ramírez, Carl Hammer (Chicago) et Hirschl & Adler (New York). Le Creative Growth Art Center (Oakland), un centre d’art pour adultes handicapés, est de retour cette année. À ses côtés : un autre espace de création, La « S » Grand Atelier, implantée dans les Ardennes belges. Celle-ci accueille une trentaine d’artistes parmi lesquels Éric Derkenne – à l’honneur cet automne au MAD-Musée de Liège – encadrés par des professionnels de l’art.

Aloïse, Robillard et Louis Soutter
Du côté des exposants français, la Galerie Béatrice Soulié (Paris), spécialiste d’art singulier, présente lors de la première édition, est de retour. Deux galeries d’art contemporain parisiennes (Claire Corcia et Polad-Hardouin) s’installent à l’hôtel du Duc aux côtés d’une troisième, Sacred Art Modern Masters, versée dans l’art impressionniste et moderne, sise dans le 16e arrondissement de la capitale.
Que dire de la présence un peu surprenante de Nicaise, une galerie parisienne spécialiste des éditions originales et des livres illustrés contemporains ? Pour l’occasion, Pierre Walusinski, le gérant de la librairie, s’est associé à un jeune galeriste de Poitiers, Antoine Hyvernaud, afin de montrer des œuvres d’André Robillard.

Ceux-ci voisinent avec quelques galeries méridionales, venues de Pézenas (Arts 23), Marciac (la galerie associative Espace Eqart), Sète (La Pop galerie) et Marseille (Polysémie).

À découvrir sur les stands de l’OAF, de grands classiques de l’art brut à l’exemple d’Aloïse, de Scottie Wilson, Louis Soutter (à la Galerie du Marché à Lausanne), Carlo Zinelli (chez Cavin Morris), Henry Darger (Andrew Edlin) ou Martín Ramírez (Ricco Maresca). Mais aussi des contemporains comme Joseph Lambert (La « S » Grand Atelier) ou Franz Kernbeis.

OUTSIDER ART FAIR

Du 23 au 25 octobre, Hôtel du Duc, rue de la Michodière, 75002 Paris, outsiderartfair.com, vendredi 11h-20h, dimanche 12h-19h ; table ronde « Sexe et art brut » le 23 octobre 11h-12h30.

Légende Photo :
Hôtel du Duc - 22 rue de la Michodière 75002 Paris, France - Photo Outsider Art Fair Paris 2015 : fr.outsiderartfair.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°443 du 16 octobre 2015, avec le titre suivant : L’Outsider Art Fair déménage

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque