Dimanche 21 octobre 2018

L'indicateur des ventes - octobre 2016

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 26 septembre 2016 - 447 mots

BREXIT
Quelles répercussions du Brexit sur le marché de l’art britannique ? Après une première vague d’hypothèses alarmistes, dont celle de la fermeture de nombreuses galeries, les analystes révisent leurs prévisions. Malgré des résultats des grandes ventes inférieurs à 2015, la baisse de la livre a profité aux acquéreurs en euro ou en dollar. Parmi les mauvais points, une complexification administrative ou le rétablissement de la TVA à l’importation (5 %) pour les œuvres issues de l’UE, qui pourrait être compensé par la suppression du droit de suite. Vraisemblablement pas de quoi bouleverser le marché.

LE DIBERDER
À venir - 
Les 13 et 14 octobre, sept ans après la vente Bergé-Saint Laurent, la maison de ventes Pierre Bergé et Christie’s s’associent à nouveau pour la dispersion de la collection Pierre-Yves le Diberder. Cet ensemble éclectique comprend 300 lots estimés 1,5 million d’euros. L’amateur de dessins anciens pourra acquérir six paysages de ruines antiques dessinés par Louis-François Cassas (estimations de 15 000 à 60 000 €), celui d’art contemporain un portrait de Man Ray par Warhol (est. 80 000-120 000 €).

Artistes africains
Cinquante ans après la fondation du Festival mondial des arts nègres par Senghor à Dakar, l’art contemporain africain a fait son chemin sur la scène mondiale, avec des prix et une visibilité en hausse ces cinq dernières années.

53,4 Millions €
Rubens C’est le prix d’adjudication de l’huile Lothe et ses filles de Peter Paul Rubens, après quatorze minutes d’enchères. La toile faisait partie de la vente de peinture ancienne organisée le 7 juillet, lors de la première Classic Week de Christie’s Londres. Cette œuvre – l’une des dernières de l’artiste en mains privées – n’avait pas été vue du public depuis plus d’un siècle. La toile de plus
de deux mètres de large, aux ressorts psychologiques complexes, a été peinte
en 1613-1614, alors que Rubens bénéficiait de la réputation du plus grand artiste de la place d’Anvers. L’œuvre devient ainsi la deuxième plus chère de l’artiste
et le deuxième plus haut prix de 2016, derrière Picasso.

3 500
Voilà le nombre de ventes aux enchères publiques organisées au premier semestre 2016 dans cinquante pays, avec un nombre de transactions en hausse de 3,2 %, mais un chiffre d’affaires en baisse de 16 % (données Artprice).

ART CONCEPTUEL
Artcurial - 
Le 27 septembre, Artcurial met en vente la collection d’art conceptuel et art minimal du commissaire-priseur Vincent Wapler. Sculptures, peintures, photographies, dessins : la soixantaine d’œuvres dispersées faisaient pour la plupart l’objet d’un prêt au Mamco de Genève. Figurent dans cet ensemble éclectique une œuvre issue de l’agence readymades belong to everyone de Philippe Thomas (est. 8 000-12 000 euros), des tirages de Bernd et Hilla Becher (est. 80 000-120 000 euros) ou une installation de Christian Boltanski (Monument - la fête du Pourim, est. 40 000-60 000 euros).

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°694 du 1 octobre 2016, avec le titre suivant : L'indicateur des ventes - octobre 2016

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque