Dimanche 24 janvier 2021

L’indicateur des ventes - Novembre 2015

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 22 octobre 2015 - 462 mots

100 % GARANTI - Dotée d’une estimation gargantuesque de 500 millions de dollars, la vente A. Alfred Taubman, organisée par Sotheby’s à New York, devrait dépasser le plus haut montant jamais atteint pour une collection aux enchères. Mais elle pourrait également battre un tout autre record, avec une garantie à hauteur du montant total de l’estimation. Sotheby’s, qui ne pouvait laisser échapper la vente de la collection de son ancien P.-D.G., prend ainsi un risque très important, certes partagé avec des tiers. Une illustration de la bataille sans merci à laquelle se livrent les maisons pour signer avec les vendeurs.

6,2 m d’ €
collection royale. Bien au-delà des estimations, la somme a été récoltée pour la collection de la famille de France, dispersée les 29 et 30 septembre à Paris par Sotheby’s. 15 préemptions ont été enregistrées, notamment par le Louvre ou Versailles, et plusieurs records signés tel celui des Gentilshommes du duc d’Orléans dans l’habit de Saint-Cloud de Louis Carrogis dit Carmontelle, figure phare du XVIIIe (531 000 euros). La provenance royale de la collection a été décisive – certains lots étaient conservés dans la famille depuis cinq siècles. L’ensemble avait fait l’objet d’une donation à une fondation par le comte de Paris, qui souhaitait déshériter ses enfants, mais avait finalement été restitué aux héritiers par la justice.


LA VENTE TAUBMAN
à venir. 500 œuvres, de l’Antiquité à l’art contemporain : voilà le programme des quatre ventes programmées par Sotheby’s pour disperser la collection A. Alfred Taubman, son ancien P.-D.G. décédé en avril dernier. Simon Shaw, codirecteur du département d’art impressionniste et moderne de la maison parle d’un « collectionneur traditionnel, ayant acheté ce qui lui a plu », s’intéressant autant au Bauhaus ou au futurisme italien qu’à l’expressionnisme, « l’espace et la logique d’un côté, la passion de l’autre », commente le spécialiste. Parmi les artistes phares de la collection figurent Raphaël, Degas, Matisse, Picasso, Braque, Toulouse-Lautrec, Pollock ou de Kooning.

50 m d’€

C’est le prix que pourrait atteindre un diamant bleu de 12,03 carats, certifié Fancy Vivid Blue lors de la vente de bijoux de Sotheby’s le 11 novembre à Genève (estimation 31 à 49 M€).

RECTO/VERSO
caritatif. Le 15 novembre, la Fondation Louis Vuitton accueille une exposition et une vente aux enchères au profit du Secours populaire français, qui fête ses 70 ans. 200 artistes ont été conviés à produire une œuvre au format imposé, uniquement signée au dos. La vente se déroulera en effet « à l’aveugle » sous le marteau d’Alexandre Millon, de la maison éponyme : les noms des artistes ne seront dévoilés aux enchérisseurs qu’à l’issue de la vente. Ce système, régulièrement utilisé aux États-Unis, le sera pour la première fois en France. Toutes les œuvres seront mises à prix à 150 €.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°684 du 1 novembre 2015, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - Novembre 2015

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque