Ventes publiques

Charité

L’indicateur des ventes - Juin 2018

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 30 mai 2018 - 515 mots

Très répandues dans les pays anglo-saxons, les ventes aux enchères de charité se font plus nombreuses ces dernières années en France. Artcurial, Christie’s mais aussi les opérateurs de Drouot organisent ou s’associent à ce type d’événement. Le 24 juin, c’est Alexandre Millon qui tient le marteau pour la seconde édition de Recto/verso, une vente aux enchères à l’aveugle organisée à la Fondation Louis Vuitton au profit du Secours populaire. Cent artistes offrent chacun une œuvre pour un prix de départ de 300 euros, les signatures n’étant révélées qu’à l’issue des adjudications. 

Van Gogh en vente à Paris
À venir Pour la première fois depuis vingt ans, une œuvre de Vincent van Gogh passe en vente à Paris, le 4 juin, chez Artcurial. Cette œuvre de jeunesse, Raccommodeuses de filets dans les dunes, datée de 1882, est estimée entre 3 et 5 millions d’euros. Il s’agit d’un véritable événement quand on sait à quel point les œuvres du maître sont rares sur le marché – pas plus de deux ou trois chaque année. Le tableau n’est cependant pas inconnu du public puisqu’il a été prêté pendant huit ans, jusqu’en 2015, au Musée van Gogh d’Amsterdam.

Art asiatique
C’est le prix réalisé par une coupe en porcelaine falangcai, de la dynastie Qing (1644-1912), vendue chez Sotheby’s Hong Kong le 3 avril. Produite par un atelier de la Cité interdite pour le service particulier de l’empereur Kangxi (1661-1722), cette pièce de seulement 14,7 centimètres de diamètre n’avait pas été vue sur le marché depuis trente ans. Rarissimes, seules trois coupes de ce type sont connues. La maison de ventes en attendait 20,9 millions d’euros, elle en a récolté 24,6. Ce prix pourtant impressionnant n’est cependant pas un record puisqu’il ne vient pas détrôner celui atteint par un bol de la dynastie Song (960-1127) vendu 32 millions d’euros, toujours par Sotheby’s Hong Kong, en octobre 2017.

2
C’est le nombre d’enchères millionnaires récoltées par chacun des deux dinosaures vendus à Drouot le 11 avril au sein d’une même vente orchestrée par la maison Binoche et Giquello. Le diplodocus et l’allosaurus ont été adjugés respectivement 1,44 et 1,40 million d’euros.

La vente du tableau des frères Le Nain sera-t-elle maintenue ?
Trésor national. Mi-mars, la maison de ventes Rouillac annonçait la mise aux enchères, le 10 juin, du Christ enfant méditant sur les instruments de la Passion, des frères Le Nain (est. 3-5 M€). Or, la commission des trésors nationaux a décidé de classer l’œuvre qui est ainsi maintenue sur le territoire pendant trente mois, le temps pour l’État de réunir les deniers nécessaires à son acquisition. À ce jour, soit l’étude décide de repousser la vente, soit elle la maintient. « Même avec un classement et vu l’actuelle politique d’acquisition du Louvre, plutôt timorée, nous nous dirigeons vers une vente, compte tenu de l’intérêt très important des collectionneurs étrangers », a commenté Aymeric Rouillac.

Art précolombien
Les chefs-d’œuvre de l’art précolombien se font rares sur le marché. La récente vente de la collection Prigogine, chez Christie’s et Art Richelieu en avril à Paris, donne l’occasion de se replonger dans les records de la discipline.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°713 du 1 juin 2018, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque