Vendredi 20 septembre 2019

Bilan semestriel

Les maisons de ventes progressent à Paris - Christie’s repart en tête

En France comme dans le monde, le marché de l’art a repris de belles couleurs, en retrouvant un niveau proche de 2006.

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 7 septembre 2010 - 944 mots

Les sociétés de ventes volontaires ont enregistré une progression dans l’Hexagone au premier semestre. Toujours leader, Christie’s ne doit sa première position qu’à la Tête de Modigliani, dont l’enchère record représente près de la moitié de son chiffre d’affaires. De son côté, Sotheby’s, qui dépasse son résultat de 2008, devance Artcurial, solide troisième.

PARIS - Alors que la crise avait touché de plein fouet l’activité des ventes aux enchères dans le monde, en volume et en valeur, au premier semestre 2009, les six premiers mois de l’année 2010 enregistrent un rebond du marché de l’art. Avec 2,4 milliards de dollars de chiffre d’affaires à l’international (1,8 milliard d’euros), Sotheby’s double ses résultats de l’an dernier. L’auctioneer se positionne juste derrière son rival Christie’s qui enregistre 2,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Ce dernier a progressé de 42,7 % par rapport à la même période en 2009. Les chiffres témoignent d’un marché de l’art en pleine croissance, revenu à un niveau d’activité à peine supérieur à celui du premier semestre 2006 concernant la vente de fine arts (source Artprice). Mais on est encore loin des sommets de 2007 et 2008. Selon Edward Dolman, directeur général de Christie’s International, « en 2009, une diminution de l’offre face à une demande soutenue des acheteurs nous a permis d’obtenir des pourcentages élevés de ventes. Cela a conduit, en 2010, à un retour de la confiance des vendeurs, comme en témoignent les nombreuses ventes exceptionnelles qui ont atteint de nouveaux niveaux de prix, à l’image du Picasso de la collection Brody, Nu au plateau de sculpteur [1932], adjugé 106,5 millions de dollars [80,5 millions d’euros, le 4 mai à New York, lire le JdA no 325, 14 mai 2010, p. 27], plus haut prix jamais atteint aux enchères pour une œuvre d’art ». Le tableau de Picasso arrachait ce record à la sculpture d’Alberto Giacometti L’Homme qui marche I (1961), envolée pour 65 millions de livres sterling (74,2 millions d’euros), le 3 février à Londres chez Sotheby’s (lire le JdA no 319, 19 février 2010, p. 25). 

Paris ou Londres ?
Sur la troisième marche du podium de ce classement international se dresse la Tête de Modigliani, adjugée 43,2 millions d’euros, le 14 juin chez Christie’s à Paris. Cette enchère, qui signe un record du monde pour l’artiste aux enchères, propulse surtout Christie’s en tête du classement hexagonal des maisons de ventes françaises. Car la Tête représente, à elle seule, un peu plus de 45 % du chiffre d’affaires de la maison de ventes (94,5 millions d’euros). On peut s’interroger sur l’opportunité de céder cette œuvre isolée à Paris, plutôt que sur une place anglo-saxonne… « Nous avons tenté de démontrer qu’après avoir organisé avec succès à Paris l’exceptionnelle vente de la collection Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, il était possible de vendre une œuvre merveilleuse et unique avec la même réussite, affirme François de Ricqlès, président de Christie’s France. Il s’agit de prouver pierre après pierre, comme l’on construit un mur, que la place de Paris peut être l’égale de Londres ou de New York. » Il reconnaît cependant que « pour le moment, ces grandes ventes, ces ventes du soir demeurent l’apanage de Londres et de New York. Mais aucune situation n’est figée. L’évolution sera progressive… ». 

Optimisme
Avec 87 millions d’euros en France, Sotheby’s affiche une belle progression de 86,7 %, et dépasse même sa performance du premier semestre 2008 de plus de 20 %. Elle s’appuie sur une stratégie très sélective de vente d’œuvres à haute valeur ajoutée qui lui a permis de comptabiliser 21 enchères entre 500 000 et un million d’euros, ainsi que 7 enchères supérieures à un million d’euros au cours du semestre. Cela ne l’a pas empêchée d’exporter vers Londres Arbres à Collioure (1905), tableau d’André Derain du coffre Vollard, vendu au prix record pour l’artiste de 16,3 millions de livres sterling (19,5 millions d’euros) le 22 juin, tandis que le reste du contenu du coffre a eu les honneurs de la place parisienne pour 3,5 millions d’euros. Guillaume Cerutti, le P.-D.G. de Sotheby’s France, assume ce choix : « Nous avons pensé que la présence du tableau de Derain, en couverture du catalogue de la vente phare de Londres, premier chef-d’œuvre d’une vente de chefs-d’œuvre, offrait de meilleures garanties aux vendeurs, d’autant que, par tradition, les tableaux fauves se vendent mieux à Londres ou à New York. Ce choix a été pris à l’unanimité au sein de Sotheby’s, et nous paraissait évident. » Éternelle troisième derrière les deux multinationales, mais assez loin devant les autres sociétés de vente parisiennes, Artcurial n’a pas stagné, contrairement à ce que laissent apparaître les chiffres. Si la maison tricolore conserve son chiffre d’affaires semestriel de 2009, c’est qu’un aménagement de son calendrier a fait basculer, début juillet, trois vacations habituellement organisées plus tôt dans le semestre. Ces ventes représentent un agrégat de 8,3 millions d’euros, en sus des 39,9 millions d’euros des six premiers mois. La progression réelle d’Artcurial, en 2010, est donc de près de 21 %. Le contexte de reprise des ventes a profité à l’ensemble des opérateurs du marché de l’art, avec plus ou moins de force. Seule la SVV Aguttes, qui avait connu un premier semestre exceptionnel en 2009, est en recul. De même, chez Pierre Bergé & associés (PBA), les ventes de Bruxelles se sont tassées au premier semestre 2010 comparativement à un très bon cru 2009. A contrario, grâce à la vente de la collection Kerchache pour 7,5 millions d’euros, les 12 et 13 juin à Drouot-Montaigne, PBA a tiré son épingle du jeu dans l’Hexagone. Tout le monde s’attend à un second semestre sur la même lancée.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°330 du 10 septembre 2010, avec le titre suivant : Les maisons de ventes progressent à Paris - Christie’s repart en tête

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque