Mercredi 21 février 2018

Art chinois

L’empire du Milieu en mouvement

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 11 décembre 2007

Après Sotheby’s en octobre, Christie’s achève une nouvelle saison de ventes phénoménales d’art chinois à Hongkong.

HONGKONG - Les ventes en Asie poursuivent leur progression vertigineuse, session après session. La dernière en date s’est déroulée du 25 au 29 novembre chez Christie’s à Hongkong. Elle a cumulé à plus de 2 milliards de dollars hongkongais [HK dollars] (182 millions d’euros) en neuf vacations, soit une progression pour la maison de ventes de 38 % par rapport à la session de mai 2007 et de 28 % par rapport à celle de novembre 2006. L’extraordinaire puissance d’achat des Asiatiques se traduit chez Christie’s par un taux écrasant de 83 % de lots vendus à des acheteurs de Hongkong, Taïwan, Chine populaire, Corée du Sud, Singapour, Indonésie et du Japon, qui représentent 63 % des transactions en valeur. Pour Edward Dolman, président-directeur général du groupe Christie’s International, « l’énorme succès de cette série de ventes souligne la place de Hongkong comme centre important du marché de l’art avec New York et Londres ».
La place de Paris n’est pas mentionnée, mais les statistiques ne la mettent pas à l’honneur. À l’issue de la vente d’art contemporain organisée chez Christie’s à Paris le 31 mai 2007, vacation qui avait rapporté la coquette somme de 24,5 millions d’euros, les achats européens représentaient 83 % des enchères – mais seulement 35 % en valeur. Les 12 % d’acheteurs américains comptaient pour 32 % de la valeur de la vente tandis que les collectionneurs asiatiques (5 % en nombre d’adjudicataires) témoignaient d’un poids non négligeable de 33 % d’achats en valeur.

Vertigineuse ascension
En octobre à Hongkong, Sotheby’s s’étourdissait avec un record personnel pour une série de ventes sur place, culminant à 1,552 milliard de HK dollars (136,2 millions d’euros) pour seulement 947 lots vendus (contre près de 2 000 pour Christie’s). Car si Christie’s décroche la première place sur le marché chinois avec des résultats inégalés, Sotheby’s conserve sa suprématie dans son créneau stratégique tourné vers le haut de gamme, avec 143 800 euros pour le prix moyen du lot (contre 91 300 euros chez son concurrent). Pour autant, les deux auctioneers ne sont pas seuls à œuvrer en Asie. Les maisons de ventes installées en Chine populaire sont des rivaux à prendre au sérieux. Les deux plus performantes, China Guardian et Poly International Auction, sises à Pékin, ont réalisé un chiffre d’affaires hors frais, en fine art, de respectivement 804 et 726 millions de HK dollars (70 et 64 millions d’euros) (1).
Le dynamique et boulimique marché chinois crée à chaque session une nouvelle série de records dans toutes les catégories présentées. Avec un diamant bleu de 6,04 carats vendu le 8 octobre 61,9 millions de HK dollars (5,4 millions d’euros), Sotheby’s a battu le record au carat pour une pierre précieuse aux enchères. Les prix pour l’art moderne et surtout pour l’art contemporain asiatiques réalisent depuis deux ans des progressions spectaculaires. Chritie’s a notamment enregistré un record mondial pour une œuvre de Zao Wou-ki, Et la terre était sans forme (1956-1957), partie à 29,4 millions de HK dollars (2,5 millions d’euros) le 25 novembre. Le marché s’est encore davantage emballé pour la vente d’art contemporain chinois avec 467,1 millions de HK dollars (40,5 millions d’euros) et peu d’invendus chez Christie’s le même jour. Le clou de la vacation est une composition monumentale de quatorze morceaux, réalisée en 2002 par Cai Guo-Qiang et adjugée 74,2 millions de HK dollars (6,4 millions d’euros), soit un triple record pour l’artiste, pour l’art contemporain chinois et pour une peinture chinoise. « Cette œuvre qui a suscité des enchères du monde entier représente une puissante combinaison d’éléments traditionnels et contemporains qui parle à la fois aux Orientaux et aux Occidentaux », conclut Eric Chang, directeur international du département d’art chinois du XXe siècle et art contemporain asiatique chez Christie’s.

(1) source : Artprice.

Christie’s Session du 25 au 29 novembre - Résultat : 2,1 milliards de HK dollars (182,4 millions d’euros) - Nombre de lots vendus : 1998 - Valeur moyenne par lot : 91 300 euros Art contemporain, le 25 novembre - Expert : Eric Chang Ting-Yuen - Résultat : 467,1 millions de HK dollars (40,5 millions d’euros) - Nombre de lots vendus/invendus : 312/14 - Lots vendus : 96 %

Sotheby’s Session du 6 au 9 octobre - Résultat : 1,552 milliard de HK dollars (136,2 millions d’euros) Nombre de lots vendus : 947 - Valeur moyenne par lot : 143 800 euros Art contemporain, le 7 octobre - Expert : Evelyn Lin - Résultat : 330 millions de HK dollars (29 millions d’euros) - Nombre de lots vendus/invendus : 187/19 - Lots vendus : 80,8 %

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°271 du 14 décembre 2007, avec le titre suivant : L’empire du Milieu en mouvement

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque