Galerie

Lee Jin Woo - En galerie

Galerie Maria Lund – Paris-3e - Jusqu’au 18 mai 2019

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 25 avril 2019 - 118 mots

La façon de « peindre » est toujours la même : des couches et des couches de hanji, ce papier traditionnel coréen apprécié pour sa finesse, recouvertes de charbon de bois, parfois aussi de pigment bleu, que l’artiste gratte inlassablement à la brosse pour obtenir de profonds paysages abstraits… Les œuvres que Lee Jin Woo présente aujourd’hui à la Galerie Maria Lund, à Paris, sont le résultat d’une quête : celle d’un peintre né en 1959 à Séoul qui, installé en France depuis de longues années, fouille œuvre après œuvre ses racines coréennes.

Il en résulte des tableaux puissants autant chargés de la pensée coréenne que du romantisme de Friedrich. De 4 000 à 35 000 euros selon le format.

« Lee Jin Woo, Eranthis »,
Galerie Maria Lund, 48, rue de Turenne, Paris-3e, www.marialund.com

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°723 du 1 mai 2019, avec le titre suivant : Lee Jin Woo - En galerie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque