Dimanche 21 octobre 2018

Mécénat

L’Ecosse garde finalement sur son sol un tableau à haute valeur symbolique

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 22 mars 2017 - 401 mots

EDIMBOURG (ECOSSE) [22.03.17] – Le tableau Monarch of the Glen peint en 1851 par Edwin Landseer devait être vendu aux enchères par son propriétaire en novembre dernier. Une vaste collecte de fonds a finalement permis qu’il reste en Ecosse.

L’entreprise anglaise Diageo, spécialisée dans la production de spiritueux, était propriétaire de l’une des œuvres les plus connues d’Ecosse : le Monarch of the Glen (Roi de la Vallée). Voulant s’en séparer, l’entreprise avait mis l’œuvre en vente en novembre dernier. L’Ecosse a cependant annoncé le 17 mars que, grâce à une campagne de collecte de fonds, le tableau resterait sur le territoire.

Monarch of the Glen a été peint en 1851 par l’artiste anglais Sir Edwin Landseer. L’œuvre était à l’origine une commande, composée de trois panneaux qui devaient être accrochés dans la chambre des Lords au Palais de Westminster à Londres. La Chambre des Communes refusant finalement de payer les oeuvres, les panneaux furent vendus à des particuliers.

Le tableau est acquis par la Pear’s soap company qui le vend aux distilleries John Dewar and Son’s qui, elle, en fait son image de marque. L’œuvre a également été utilisée par la distillerie de whisky Glenfiddich : le cerf figurait sur toutes les bouteilles vendues par la marque.

Rejoignant le groupe Diageo après une fusion, l’entreprise a finalement décidé de vendre l’œuvre en novembre parce qu’elle n’avait « plus aucun lien avec son activité ou ses marques actuelles », rapporte le Guardian. Souhaitant vendre le tableau pour 8 millions de livres (environ 9 millions d’euros) à un particulier, l’entreprise avait cependant précisé qu’elle accepterait une offre publique moitié moins élevée.

L’annonce fait grand bruit et le pays décide de tout mettre en œuvre pour rassembler cette somme et acquérir le tableau. C’est la Heritage Lottery qui a offert la plus grosse somme d’argent, 2,65 millions de livres (soit 3 millions d’euros) suivi par des trusts privés et des fondations. Le gouvernement écossais a donné 100 000 livres (115 520 euros).

Après avoir été exposée 17 ans au Musée National d’Ecosse, l'œuvre trouvera un point de chute à la National Gallery d’Ecosse avant de réalisée une tournée.

Assez peu connu du grand public français, Edwin Landseer (1802-1873) est un peintre et sculpteur britannique très prolifique en peinture et sculpture animalière : c’est lui qui a réalisé, de concert avec le sculpteur Carlo Marochetti, les lions en bronze de Trafalgar Square à Londres.

Légende photo

David Rockefeller © Photo Pgiacobbe - 2017 - Licence CC BY-SA 4.0

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque